32 passionnés en ligne
Chronique
Cinéma : les films à ne pas manquer le mercredi 22 mars
Paru le 22/03/2017 (mis à jour à 16:04:16)
Création originale Pôle Culture - Tous droits réservés.

Découvrez dans cette chronique hebdomadaire les sorties cinéma de la semaine sélectionnées par la rédaction. A travers cette sélection, vous pourrez découvrir les films que nous vous conseillons de voir.

FILM AMÉRICAIN

La Belle et la Bête
Réalisé par Bill Condon

Fin du XVIIIe siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un prince charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

Pourquoi il faut y aller ? Une histoire intemporelle enfin adaptée sur grand écran avec de vrais acteurs. Une version moderne et actualisée, avec notamment un personnage homosexuel.

 

FILMS FRANCAIS

Sage femme
Réalisé par Martin Provost

Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

Pourquoi il faut y aller ? Les deux Catherine les plus connues du cinéma français dans des rôles à l'opposé et dans une histoire familiale plus tragique que comique, avec toutefois une pointe d'humour et de spontanéité, comment dire non ?

 

Going To Brazil
Réalisé par Patrick Mille

La folle aventure de trois copines invitées au mariage de leur meilleure amie au Brésil. À peine arrivées à Rio, elles tuent accidentellement un jeune homme trop insistant. Dès lors, tout s'emballe.

Pourquoi il faut y aller ? Un rythme fou et a priori beaucoup d'humour dans un Brésil pas forcément si cliché avec trois jeunes femmes pleines de vie malgré un sujet assez grave et morbide.

 

Une vie ailleurs
Réalisé par Olivier Peyon

C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex-mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais, arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs.

Pourquoi il faut y aller ? Un thème lourd et un regard original sur la maternité dans un pays lointain, ce qui renforce encore la distance établie malgré eux entre cette mère et son fils.

 

FILMS INTERNATIONAUX

Brimstone
Réalisé par Martin Koolhoven

Dans l’ouest américain, à la fin du XIXe siècle. Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance.

Pourquoi il faut y aller ? Cette production à la fois danoise, française, allemande et belge avec un casting américain (Dakota Fanning, Guy Pearce ou Kit Harrington, de Game of Thrones) nous promet une fresque historique palpitante et passionnante.

 

Wrong Elements
Réalisé par Jonathan Littell

Ouganda, 1989. Un jeune insurgé acholi guidé par des esprits, Joseph Kony, forme un nouveau mouvement rebelle contre le pouvoir central, la LRA, l’Armée de Résistance du Seigneur. Une armée qui se développe au fil des années par des enlèvements d’adolescents – plus de 60 000 en 25 ans – dont moins de la moitié sont ressortis vivants du "bush". Geofrey, Nighty et Mike, un groupe d’amis, ainsi que Lapisa, font partie de ces adolescents, enlevés à l’âge de 12 ou 13 ans. Aujourd’hui ils tentent de se reconstruire, de retrouver une vie normale, et reviennent sur les lieux qui ont marqué leur enfance volée. À la fois victimes et bourreaux, témoins et acteurs d’exactions qui les dépassent, ils sont toujours les “wrong elements” que la société a du mal à accepter. Pendant ce temps, l’armée ougandaise traque, dans l’immense forêt centrafricaine, les derniers rebelles LRA dispersés. Mais Joseph Kony, lui, court toujours.

Pourquoi il faut y aller ? Première production réalisée par l'écrivain franco-américain Jonathan Littell, ce film documentaire à la fois français, allemand et belge, nommé trois fois au dernier Festival de Cannes, évoque la création de la LRA, dont certains membres sont encore actifs en dehors du pays.

 

FILMS ANGLOPHONES

London House
Réalisé par David Farr

Dans un quartier résidentiel de Londres, Kate et Justin, des trentenaires bientôt parents, occupent un grand appartement au premier étage d’une belle maison bourgeoise. Lorsque Theresa et Jon, un couple aisé également dans l’attente d’un enfant, emménagent dans l’appartement du rez-de-chaussée, les deux couples se lient d'amitié. Kate est fascinée par Theresa, mais au fil d'événements troublants, elle est envahie par un sentiment d’inquiétude qui va se transformer en un véritable cauchemar.

Pourquoi il faut y aller ? Un thriller à la sauce britannique qui semble offrir une tension toujours plus palpable sur fond de tragédie familiale et de jalousie fatale. Une recette qui fonctionne toujours. A noter la présence de l'actrice française Clémence Poésy.

 

Fantastic Birthday
Réalisé par Rosemary Myers

Greta Driscoll, jeune fille introvertie, est en passe de franchir le cap de ses 15 ans. Seule ombre au tableau : elle ne veut pas quitter le monde douillet et rassurant de l’enfance, une bulle dans laquelle elle s’enferme avec son seul ami au collège, Elliott. Quand ses parents lui annoncent l’organisation d’une grande fête pour son anniversaire, elle est prise de panique. Le grand soir, elle va basculer dans un univers parallèle un peu effrayant et complètement absurde dans lequel elle va devoir affronter ses peurs pour pouvoir se trouver et aborder autrement cette nouvelle ère.

Pourquoi il faut y aller ? Un scénario original sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Une comédie familiale australienne qui tente d'entrer dans la tête d'une jeune fille de 15 ans qui tente, elle, de fuir sa vie et la foule. Pourquoi pas ?

 

Werewolf
Réalisé par Ashley McKenzie

Sur l’île canadienne de Cap-Breton, Blaise et Nessa, deux jeunes marginaux, vivent de petits boulots. Ils tondent les pelouses pour quelques dollars et font du porte-à-porte pour demander de l'aide. En quête de stabilité, le couple s’inscrit à un programme de sevrage à la méthadone : tandis que Nessa se bat pour s’en sortir, Blaise s'approche dangereusement du point de non-retour.

Pourquoi il faut y aller ? Un film canadien discret, mais qui évoque un sujet sérieux : la drogue et la relation à première vue très personnelle de chacun des personnages avec celle-ci.

 

Et bien entendu, un aperçu du box-office français des derniers jours vous permet de retrouver les films toujours à l'affiche :

1 – Kong: Skull Island avec 625 572 entrées en 1ère semaine
2 – Logan avec 446 843 entrées en 2e semaine
3 – Alibi.com avec 327 116 entrées en 4e semaine
4 – Patients avec 230 598 entrées en 2e semaine
5 – Les figures de l'ombre avec 230 488 entrées en 1ère semaine
6 – Split avec 227 785 entrées en 3e semaine
7 – Lion avec 210 341 entrées en 3e semaine
8 – Monsieur & Madame Adelman avec 126 787 entrées en 1ère semaine
9 – RAID Dingue avec 104 167 entrées en 6e semaine

Vous avez la parole

Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
La Mordue
| Musique
1844j | 1 | 2044
Bang Gang
| Musique
3304j | 0 | 1540
Noëlle Perna
| Humour
1656j | 0 | 2170
Grand Océan
| Musique
768j | 0 | 1216
Elodie Frégé
| Musique
1465j | 0 | 1510

Page générée en 0.492 secondes.