32 passionnés en ligne
Chronique
Les meilleurs films de 2016
 La rédaction
Paru le 07/01/2017 à 15:59
Création originale Pôle Culture - Tous droits réservés.

L'année 2016 vient de toucher à sa fin, l'heure est donc au bilan. Comme chaque année la rédaction a essayé de résumer l'année culturelle écoulée et de vous faire part des projets qui ont trouvé le plus d'intérêt à ses yeux. Difficile de résumer une année entière et de choisir parmi l'offre toujours aussi impressionnante. Vous verrez que la rédaction a des goûts très éclectiques et confirme l'adage populaire qu'il en faut pour tous les goûts. Alors pour finir l'année 2016 en beauté, voici un résumé de ce qu'il ne fallait pas louper !

TOP 5 de Julien Piraud

1 - Divines

Nous plonger dans le quotidien d'une jeune fille prête à tout pour réussir quitte à mal tourner, faire les mauvais choix, en payer le prix et nous faire comprendre la complexité des situations au travers de scènes visuelles frappantes et vibrantes, tel est le pari réussi de "Divines", une tragédie entre noirceur et moments drôles. Caméro d'or au dernier festival de Cannes, on souhaite à ce film un long chemin dans les coeurs et on félicite encore l'équipe pour la qualité du rendu. Et on soulignera surtout le talent inouï des jeunes actrices totalement inconnues jusqu'alors !

2 - Five

Cinq amis d'enfance rêvent depuis toujours d'habiter en colocation. Lorsque l’occasion d’emménager ensemble se présente, Julia, Vadim, Nestor et Timothée n’hésitent pas une seule seconde, surtout quand Samuel se propose de payer la moitié du loyer ! A peine installés, Samuel se retrouve sur la paille mais décide de ne rien dire aux autres et d'assumer sa part en se mettant à vendre de l'herbe. Mais n'est pas dealer qui veut et quand tout dégénère, Samuel n’a d’autres choix que de se tourner vers la seule famille qu'il lui reste : ses amis ! Le casting est exceptionnel, le film drôme de bout en bout, le rire jamais très loin, l'envie d'évasion totale. Igor Gotesman signe là un très beau film qui parlera aux jeunes et donnera aux anciens de le revenir. Années de nostalgie de quitter l'adolescence avant de se lancer dans le monde des adultes. Une belle tranche de vie portée avec succès sur grand écran.

3 - Les Ardennes

Un cambriolage tourne mal. Dave arrive à s’enfuir mais laisse son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, à sa sortie de prison, Kenneth, au tempérament violent, souhaite reprendre sa vie là où il l’avait laissée et est plus que jamais déterminé à reconquérir sa petite amie Sylvie. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’entre-temps, Dave et Sylvie sont tombés amoureux et mènent désormais une vie rangée ensemble. Avouer la vérité à Kenneth pourrait tourner au règlement de compte… un film intense, violent, cru, où certaines scènes pourraient choquer les âmes sensibles. Un thriller ardant, jamais ennuyant, avec une fin totalement inattendue : redoutable.

4 - The Danish Girl

The Danish Girl retrace la remarquable histoire - vraie - d'amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l'artiste danoise connue comme la première personne a avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre. Ce film offre un traitement d'un sujet complexe que la société rejette. On comprend surtout qu'il s'agit d'un mal-être profond qui est mis au compte de la nature. Plus qu'une orientation sexuelle, c'est une erreur de détermination qui est mise en évidence ici. Et les acteurs incarnent parfaitement leurs rôles, avec leurs joies et leurs faiblesses, leurs forces et leurs fêlures, pour un rendu d'un esthétisme parfait. Le film et ses deux acteurs principaux étaient d'ailleurs nominés aux derniers Golden Globes.

5 - Les délices de Tokyo

Derrière le titre "Les délices de Tokyo" se cache les dorayakis, des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, AN. Leur popularité est semblable à notre éclair français, c'est dire si le sujet est connu dans ce pays. Tokue, une femme de 76 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher. Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable... L'art de la comtemplation, de la bienséance, du courage, autant de valeurs distillées par touche tout au long du film, qui en devient un témoin d'un art de vivre à la japonaise. Un regard tendre vers le passé, un sourire sur le présent et un regard optimiste sur le futur. Et ce n'est pas le regard tendre de Kirin Kiki et ses inoubliables sourires mêlés à ses gestes d'une douceur absolue qui nous feront douter de la subtilité du film. Un beau moment qui ne vous a pas laissé sur notre faim pour le coup.

 

TOP 5 de Nathalie Lafourcade

1 - El Clan

Le roi des plans séquences, Pablo Trapero, a frappé fort en début d'année avec El Clan, inspiré d'une histoire vraie datant du début des années 80 dans l'Argentine qui sort de la dictature. Parfait en esthétique, en narration, en montage, bref sur tous les points, ce film offre en plus un final à couper le souffle. A voir aussi pour la performance parfaite de Guillermo Francella, glacial à souhait, et pour la dualité entre père et fils qui sait à la fois amuser le spectateur comme le mettre mal à l'aise.

2 - Les Ardennes

La Belgique a envahi les écrans français cette année en traitant différents genres, de la comédie au drame. Les Ardennes sort du lot par l'intensité de son histoire, ses acteurs habités et vibrants. Ce thriller assume sa violence et sa folie dans le paysage glacial de cette région belge, et sait tenir le spectateur en haleine jusqu'à la dernière minute avec l'histoire de ces deux frères sous tension. Mention spéciale à Robin Pront qui réalise ici son premier long métrage et en signe en plus son scénario bien ficelé. 

3 - Premier contact

Le réalisateur canadien Denis Villeneuve se lance dans la science fiction avec Premier Contact après avoir excellé dans le drame et le thriller. Il revisite avec brio le grand thème de la rencontre extra-terrestre dans ce film intense et délicat, à l'esthétisme très épuré. Il amène le spectateur là où il ne s'attend pas, sans violence, mais avec une tension bien palpable. Amy Adams et Jeremy Renner forment un duo de choc pour tenter de comprendre le langage de ces êtres venus d'ailleurs et comprendre le but de leur venue sur Terre, tout en se confrontant à la nature humaine avec sa peur de l'inconnu.

4 - Moonwalkers

Certainement le film le plus fun, le plus déjanté et le plus drôle de l'année. Moonwalkers est sorti comme un petit film indépendant et pourtant il aurait mérité un peu plus de visibilité. Son réalisateur, Antoine Bardou-Jacquet, plus connu dans le monde de la publicité, s'est fait plaisir pour son premier long métrage en réunissant Rupert Grint, Ron Perlman et Robert Sheehan qui arriveraient presque à nous faire croire à cette supercherie ! En effet, ce scénario improbable et terriblement efficace s'amuse avec l'un des complots les plus discutés du siècle dernier, à savoir si la Mission Apollo 11 a vraiment existé...

5 - Les pépites

Ce film documentaire mérite d'être retenu cette année et surtout vu. On ressent rarement autant d'émotion face à un documentaire. Au delà d'une aventure humaine qui nous est racontée ici avec beaucoup d'humilité, c'est surtout une belle leçon d'humanité qui nous est donné. Xavier de Lauzanne rend hommage à Christian et Marie-France, mais surtout aux milliers d'enfants auxquels ce couple a permis d'imaginer un avenir, en les sortant de l'enfer qu'est la décharge de Phnom-Penh.

 

TOP 5 de Marysa Bion

1 - Les innocentes

Une histoire émouvante et méconnue de la Seconde Guerre mondiale en Pologne entre une jeune infirmière française et des sœurs polonaises recluses qui cachent un secret dramatique mettant au défi leur foi et leur vie de femme. Ce dernier film d'Anne Fontaine ne peut décemment pas laisser indifférent tant il nous prend aux tripes en tant que parents, enfants ou simples être humains car il est basé sur des faits réels.

2 - L'origine de la violence

Oui, encore une histoire liée indirectement à la religion, à la Seconde Guerre mondiale et tirée de la réalité, mais le tout derrière un secret de famille palpitant et une vérité inavouable. On mène l'enquête en même temps que Nathan Fabre, le personnage principal, on tremble avec lui à chaque pas et on réfléchit en même temps à notre propre filiation et à tout ce que l'on ignore de notre passé commun et personnel qui ont malgré nous façonné ce que nous sommes aujourd'hui.

3 - Bridget Jones Baby

Pour moi, l'une des meilleures surprises de l'année. Je suis souvent déçue par les comédies américaines, toujours un peu trop mielleuses ou prévisibles, sauf que celle-ci est anglaise et je l'avais presque oublié. J'avais pourtant vu les deux premiers opus, mais je ne me souvenais pas d'avoir autant ri. J'ai beaucoup apprécié l'autodérision omniprésente et une ambiance légère sans pour autant dévier vers la facilité ou un excès d'humour forcé. L'arrivée de Patrick Dempsey, le célèbre Dr Mamour de Grey's Anatomy, donne une nouvelle dynamique à l'ensemble.

4 - Spotlight

En 2001, des journalistes américains déterrent une vieille affaire de pédophilie dans l'Eglise catholique datant des années 70. Ils n'imaginent pas ce qu'ils vont découvrir derrière cette enquête qui semble assez simple et ne concerner que quelques personnes au départ. On notera dans ce film le come-back réussi de Michael Keaton après Birdman, la présence de Rachel McAdams qui assoit ici sa diversité et son talent, ainsi que des Oscars du meilleur film et du meilleur scénario original amplement mérités.

5 - The Danish Girl

Encore une fois, un film au cœur de l'émotion. L'histoire de la première femme transgenre au Danemark dans les années 20, remarquablement interprété(e) par Eddie Redmayne, qui gagne ici ses galons d'acteur à suivre. Un thème très moderne malgré l'époque et très intéressant quant aux progrès médicaux et à l'évolution de la morale. On y retrouve également l'actrice d'origine danoise Alicia Vikander qui a remporté l'Oscar du meilleur second rôle.

 

TOP 5 de Marion Poidevin

1 - Captain America : Civil War

C'était sans hésiter LE film que j'attendais le plus de cette année 2016 et il ne m'a pas déçu. Retrouver la plupart des Avengers dans ce film était un réel plaisir, la lutte entre Iron Man et Captain America tenait en haleine durant les plus de deux heures et entre les effets spéciaux et les scènes de bagarre rien ne nous était épargné. Un vrai film de super-héros comme je les apprécie, et le fait d'avoir assisté à l'avant-première parisienne avec Robert Downey Jr y ajoute en plus une saveur particulière.

2- Les Animaux Fantastiques

L'univers de JK Rowling, de la magie, des animaux imaginaires tous plus réussis les uns que les autres : c'est la recette idéale ! Avec Les Animaux Fantastiques c'était l'occasion de replonger dans cet univers magique que l'auteure a créé il y a de ça quelques années et de reprendre une bonne dose de magie. On ne voit pas le temps passer durant le film, on plonge littéralement dans l'intrigue qui nous révèle bien des surprises. Sans conteste une des pépites de 2016.

3 - Room

Ayant adoré le livre j'avais plus que hâte de découvrir son adaptation cinématographique et le résultat était à la hauteur de mes attentes. On y ressent autant d'émotions, l'histoire bouleverse vraiment et les acteurs sont épatants. Une adaptation qui respecte le livre comme il se doit et que je recommande, aussi bien le roman que le film.

4 - Bridget Jones Baby

Inutile de présenter Bridget Jones qui nous avait déjà fait hurler de rire il y a de ça quelques années mais qui nous touchait aussi. C'est un retour gagnant pour la plus célèbre des célibataires anglaises qui cette fois-ci se trouve indécise entre deux prétendants et encore plus quand un bébé entre dans l'équation... Tout comme les précédents on rit et on sourit tout du long sans oublier les petites émotions qui ponctuent aussi le film.

5 - Premier contact

N'étant pas particulièrement amatrice de films de science fiction, je suis allée voir ce film en me demandant bien ce qu'il réservait et j'ai été tout simplement impressionnée. Impressionnée par l'histoire, l'intrigue, cette façon différente d'aborder cette possible vie extraterrestre mais aussi impressionnée par le casting et surtout la performance d'Amy Adams que j'ai redécouvert totalement. Premier contact est un de ces films qui vous retourne complètement le cerveau, dans le sens où vous avez ce déclic à un moment, celui qui vous ouvre une nouvelle perspective, et vous abordez alors l'histoire sous un tout autre angle en vous disant que vous n'aviez pas imaginé cela... C'est ce genre de film qui reste en tête et que vous continuez à analyser un sacré bout de temps après, une vraie réussite.

 

TOP 5 d'Elodie Leman

1 - Captain Fantastic

Je ne m'attendais pas à grand-chose lorsque j'ai acheté ma place pour ce film. J'avais un apriori sur une sorte de remake cliché et familial de Into the wild, que j'affectionne particulièrement. Pourtant, Captain Fantastic a été une très belle surprise. Viggo Mortensen livre un jeu d'acteur d'une justesse incroyable et on sort des salles obscures avec un sourire instinctif et l'envie de changer le monde. C'est un film qui fait du bien, tant par son histoire que par son sujet hors des sentiers battus. On est incroyablement surpris par la reprise de "Sweet O'mine" des Guns' n' Roses version hippie.

2 - Miss Peregrine et les enfants particuliers

Tim Burton a beau être un réalisateur unique en son genre, cela faisait plusieurs années qu'il n'était plus que l'ombre de lui-même. Depuis Charlie et la Chocolaterie en 2005, il s'était un peu perdu et ne faisait plus l'unanimité, même auprès de ses fans. Le tir est très amplement rectifié avec Miss Peregrine qui se hisse facilement dans les meilleurs films du réalisateur. Tout y est savamment dosé. On aime et on en redemande.

3 - The Danish Girl

Eddie Redmayne a fait l'unanimité pour son interprétation de Lili dans ce film d'une beauté à couper le souffle. L'histoire de la première femme transsexuelle a été retracée avec une justesse et une poésie époustouflant. L'acteur oscarisé pour ce rôle est d'une justesse délicate et artistique. La biographie de Lili est respectée : ni vulgaire, ni intrusive. Le film émeut et les personnages semblent éclore sous la pluie. Il est assez rare de n'avoir absolument rien à dire sur un film, jusqu'à ce que l'on regarde The Danish Girl.

4 - Les animaux fantastiques

Une fois de plus, Eddie Redmayne fait des merveilles. L'univers Harry Potter renait au cinéma grâce à ce nouveau volet, malgré son décor américain d'antan. La magie opère très rapidement. Le spectateur retrouve le monde inventé par JK Rowling et on retombe facilement dans notre jeunesse. Malgré quelques longueurs scénaristiques et des aspects trop peu approfondis, le bonheur de replonger dans cet univers prend le dessus sur tout le reste. On finit ce film avec un sourire d'enfant et des étoiles pleins des yeux. L'humour est présent, la tendresse et la noirceur aussi. Les personnages sont attachants et un nouveau trio haut en couleurs voit le jour. La suite se fait attendre.

5 - Deadpool

S'il fallait choisir un film totalement hors des sentiers battus, Deadpool en serait la meilleure illustration ! Ryan Reynolds s'est battu pendant des années pour faire accepter son projet de film sur Deadpool et il a bien fait. Héro anti-héros peu ordinaire, la vulgarité n'a d'égal que le charisme de l'acteur. Sans tabou, grossier, macabre, hilarant... Ce film a tous les ingrédients pour faire passer un excellent moment au spectateur. Le petit bonus : aucun détail n'est laissé au hasard. Résultat, même après plusieurs visionnages, on découvre encore des subtilités cachées. Un vrai régal.

 

TOP 5 de Marie Sauvée

1 - Les Animaux Fantastiques

En grande fan d’Harry Potter, j’avais très peur de ne pas aimer le « spin-off » créé par J.K. Rowling. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Mais je n’ai pas été déçue. Le personnage de Newt Scamander est très attachant, l’intrigue bien ficelée, les effets spéciaux impressionnants et l’univers toujours aussi passionnant. On a déjà envie de savoir la suite. Vivement 2018 pour le 2ème film.

2 - Bridget Jones Baby

Mêmes doutes que pour Les Animaux Fantastiques : j’adore Bridget Jones et j’avais très peur que la suite, produite 12 ans après le 2ème film, soit un fiasco. Mais c’est bien le contraire qui s’est passé : jamais je n’ai vu une suite aussi satisfaisante (à part, peut-être, le film Veronica Mars). On retrouve les personnages avec bonheur, le casting est toujours aussi bon et drôle (vive Colin Firth), le scénario quoique prévisible nous tient en haleine… Bref, c’est une excellente comédie romantique.

3 - Doctor Strange

Nouvelle franchise de l’univers Marvel au cinéma, Doctor Strange bénéficie des progrès de ces dernières années en effets spéciaux et en 3D. Les visuels sont à couper le souffle. Et surtout, on est heureux que le personnage, fascinant, soit incarné par l’excellent Benedict Cumberbatch. Un must-see pour les amateurs du genre.

4 - Les Trolls

Les Trolls sont dans ce top (presque) uniquement pour leur BO. Le film en lui-même ravira les plus petits, mais ce qu’on adore, ce sont les reprises des années 60 à 2000 made in Justin Timberlake, Gwen Stefani ou encore Zooey Deschanel. C’est drôle, mignon, et ça donne envie de danser.

5 - Insaisissables 2

Juste parce qu’il y a Daniel Radcliffe dedans. Le film n’est pas révolutionnaire, mais choisir l’interprète d’Harry Potter en méchant qui veut manipuler des magiciens, c’est plutôt drôle.

 

TOP 5 de Laure Petit

1 - Sing Street

Voici le feel good movie de l'année : des bons sentiments, des souvenirs d'enfance et une bande originale énorme. Vous voilà plongés en Irlande dans les années 80 et c'est bien là la force du film : l'ambiance des eighties avec tous ces dérapages vestimentaires et capillaires. Rajoutez une bande originale avec des compositions originales qui parsèment le film et vous êtes nostalgiques avec le petit sourire aux lèvres.

2 - Les innocentes

Anne Fontaine a choisi un épisode sombre vécu par un monastère de nonnes lors de la seconde guerre mondiale. Ces femmes de religion vont devoir survivre aux ignominies des hommes en traversant l'impensable. Ce film vous bouleversera encore plus quand vous apprendrez que l'histoire vraie est encore plus terrible que le récit porté au cinéma. 

3 - The Conjuring 2 : le cas Enfield

Voici un second épisode des enquêtes des époux Warren qui est bien flippant comme l'on pouvait s'y attendre. Un bon film qui va vous faire sursauter, frissonner et vous obligera à réfléchir deux fois avant d'éteindre vos lumières.

4 - Eperdument

Ce film qui s'inspire de faits réels met surtout en avant le talent de Guillaume Gallienne et d'Emilie Dequenne qui nous relatent une histoire d'amour hors des conventions. Une histoire taboo, interdite, passionnée.

5 - Zootopia

Ce film est dans mon TOP pour une seule raison : la scène des paresseux au guichet d'une administration. Fou rire garanti et surtout long fou rire.

 

TOP 5 de Laurène Thiery

1 - Juste la fin du monde

Juste la fin du monde a été le fameux film de Dolan de l'année 2016. Primé du Grand Prix de Cannes cette année, le film a fait beaucoup parler de lui. Sa réalisation déroutante en huit clos m'a totalement séduite. Même si c'est une adaptation d'une pièce de théâtre, le rythme et la réalisation donnent un côté haletant au film. C'est surtout une histoire familiale poignante, sans énormes rebondissements, mais avec des regards et paroles qui cognent. Le casting de ce petit bijou m'a aussi totalement séduite, avec entre autres un Vincent Cassel en grande forme, un Gaspard Ulliel tout en finesse et une Léa Seydoux torturée.

2 - Spotlight

Ce film, sorti début 2016, m'a mis une jolie claque cinématographique. Inspiré de faits réels, le film montre le cheminement d'une enquête journalistique du Boston Globe sur des abus sexuels de la part de religieux de l'Eglise Catholique. Un film qui révèle le travail exceptionnel des journalistes, et surtout qui met en évidence des horreurs poignantes. Il est très tabou de critiquer l'institution de l'Eglise Catholique aux Etats-Unis, et j'ai trouvé que ce film était d'un réaliste et d'un modernisme fou à ce sujet là. Evidemment, ce n'est pas une partie de rigolade, mais cela fait du bien de voir de telles réalisations ambitieuses.

3 - La Danseuse

La Danseuse est un film très poétique sur Louïe Fuller, qui a inventé une danse serpentine hors du commun. Passionnée par la scène, la jeune danseuse invente dans ses dessins une danse étonnante dans laquelle des voiles tournent autour d'elle grâce à un système de bâton qu'elle fait tourner. J'ai surtout aimé la grande poésie de ce film, et le magnifique jeu de Soko. Le personnage de Louïe a une belle évolution, passant du succès à la fatigue, et flirtant avec l'homosexualité. C'est un film complet qui ravira les fans de danse, entre autres !

4 - Mal de pierres

Amateurs de films de passions, Mal de pierres est fait pour vous ! Gabrielle est une femme incomprise par sa famille. Elle finit par être mariée de force à un maçon pour qu'il canalise ses envies de passion. Pas de bol, Gabrielle déteste son mari. C'est lors d'une cure qu'elle va rencontrer André Sauvage, qui va assouvir tous ses désirs de passions. Cela se corse lorsqu'elle rentre de la cure enceinte. J'ai adoré ce film, car il a une tournure très surprenante. Impossible de deviner la fin à moins d'avoir lu le livre dont le film est issu. Marion Cotillard est très juste dans le film, mais j'ai surtout eu un coup de cœur pour son mari interprété par Alex Brendemühl, dont la finesse et l'élégance transpercent l'écran.

5 - Julieta

Le film marquait le grand retour d'Almodóvar dans un domaine qu'il affectionne tant : les portraits de femmes. Julieta, c'est l'histoire d'une femme blessée par la disparition incomprise de sa fille. Avec elle, nous tentons de comprendre pourquoi ces deux femmes si proches se sont brutalement éloignées. J'ai surtout aimé la sobriété et l'allure de tragédie grecque du film. Julieta surprend par sa beauté, plus sobre que ce que l'on s'attend avec Almodóvar. Il n'empêche que l'on ressort de la salle avec une envie de le revoir pour en comprendre plus, tant le film peut dérouter.

Vous avez la parole

Dans la review d'Elodie Leman, il y a une erreur dans le paragraphe deadpool, ce n'est pas Ryan Gosling mais Ryan Reynolds.
Flavien Le Cazoulat | 09/01/2017, à 03:57
Donner votre avis sur le sujet
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Lena Ka
| Musique
3073j | 1 | 2432
Olivia Ruiz
| Musique
3356j | 0 | 1332
Aldebert
| Musique
3071j | 2 | 3000
Laurie Cholewa
| Télévision
3441j | 5 | 2591
Emmanuel Moire
| Musique
1425j | 3 | 3456

Page générée en 1.272 secondes.