25 passionnés en ligne
Chronique
Pourquoi ne reconnaît-on pas les artistes de leur vivant ?
Paru le 27/09/2012 à 18:34
Création originale Pôle Culture - Tous droits réservés.

Depuis quelques mois je suis interpellé par la disparation de grands artistes tels quel Michael Jackson, Amy Winehouse ou dernièrement Whitney Houston. Ce qui me gêne le plus c'est cette capacité qu'ont les médias et les gens en général de rendre à César ce qui est à César après la disparition de ces icônes...

Prenons Michael Jackson par exemple. Durant les dernières années de sa vie il était considéré comme un pédophile, un père indigne, un has-been, et j'en passe... Dès lors que sa mort fut annoncée Michael est devenu un Dieu et soudain tous les reproches qu'on a pu lui faire furent envolés ! Fait étonnant n'est-ce pas ! Les médias ont un énorme rôle à jouer là-dedans et pour le coup ils ont largement contribué à écorner l'image du King of Pop de son vivant.

Même constat frappant pour la diva soul Amy Winehouse qui était décrite comme une droguée, une alcoolo, une moins que rien de son vivant. Alors oui ces faits sont réels, oui elle aimait la défonce, oui elle titubait sur scène et oui elle était souvent dans des états lamentables... mais est-ce qu'on aurait pas pu lui reconnaître davantage de qualités de son vivant ! A peine fut-elle retrouvée sans vie qu'Amy Winehouse fut intronisée icône de la soul musique et considérée comme un exemple pour toute une génération.

Dernier exemple en date celui de Whitney Houston. La diva américaine s'est éteinte ce 11 février 2012 à l'âge de 48 ans dans des circonstances inconnues à l'heure où j'écris ces lignes. Comme pour Amy, Whitney était sujette à des défonces régulières : drogue, alcool, auront eu raison de sa voix et au fil des années l'état de santé de la diva était sur le déclin. Les médias ont passé ces dernières années à relayer les frasques de la star pour aujourd’hui la proclamer légende. Au lieu de souligner ses efforts pour s'en sortir, les médias ont préféré accentuer ses problèmes de voix et de justesse, les taux de remplissage assez faiblards de ses derniers concerts ou encore montrer des photos de la diva dans ses mauvais jours.

Vous me direz il n'est jamais trop tard pour rendre hommage aux gens comme il se doit, mais il est regrettable je trouve d'attendre la disparition des personnes pour voir ce qu'elles valent vraiment.

Après tout le dictat courant dit que c'est en perdant les choses ou les personnes qu'on se rend compte de leur valeur... alors qu'il en soit ainsi, gardons le meilleur de ces regrettés disparus !

Vous avez la parole

Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
La Mordue
| Musique
1840j | 1 | 2030
Nolwenn Leroy
| Musique
2731j | 6 | 2945
Laurent Wolf
| Musique
3344j | 1 | 2213
Jude Todd
| Musique
1328j | 0 | 1290
Grégori Baquet
| Télévision
3351j | 3 | 6336

Page générée en 1.001 secondes.