38 passionnés en ligne
Critique
"Amaretti" : les madeleines de Proust fondantes d'Hélène Ségara
Paru le 30/09/2016 (mis à jour à 13:46:09)
Note rédaction
Note internautes

Hélène Ségara revient avec Amaretti, un album hommage à la musique populaire et immémoriale italienne qui a bercé son enfance. Elle réussit le pari à emprunter les allées intimidantes de la musique transalpine tout en sortant du vase clos des réinterprétations.

Autant le dire de suite s’adonner, voire s’aventurer à un album de reprises et a fortiori dans une langue étrangère avec des adaptations françaises (pour certaines chansons) peut s’avérer éminemment casse-gueule. Les explorations thématiques singulières ou les reprises n’ont jamais garanti la réussite d’un disque. Ainsi, certains projets de reprises ne parviennent pas à féconder l’espace d’un disque. Toutefois, Hélène Ségara possède l’alibi de la légitimité filiale en étant née d’un père italien tandis qu’on se souvient également de ses duos à succès et tubes de plomb avec Andrea Bocelli et Laura Pausini.

Baptisé Amaretti, son album comporte à l’image de ces macarons italiens à base d’amandes, treize chansons habitées et qui constituent pour Héléne Ségara autant de madeleines de Proust moelleuses qui ont punaisé une époque, celle de son enfance. Des amaretti qui lui rappellent ses vacances à Cuneo, dans le Piémont et dont elle nous fait l’offrande aujourd’hui en nous faisant revivre ses émois enfantins en chansons. Treize chansons d’hommes finement choisies de "L’Envol", une adaptation du titre "Il Volo" de Zucchero, en passant par le sublime "Il mio rifugio" de Richard Cocciante qu’elle rencontra sur Notre Dame de Paris, l’incontournable et endiablé "Svalutation" d’Adriano Celentano, les méconnus "Perchè lo fai" de Marco Masini sur le thème de l’addiction et l’autodestruction, "Tant qu’il est temps" (reprise de "Vattene amore") en duo avec Davide Esposito (on se serait passé de la partie traduite en français) sans oublier le chef-d'oeuvre napolitain "O sole mio" qu’elle aborde avec un bel art des nuances, un legato qui n’est jamais pris en défaut, au trop criard ici "Caruso" ("un chant d’adieu") de Lucio Dalla qui se serait passé également de la traduction française ou encore "Tornero" ("le retour"), la rareté précieuse et somptueuse "Uomini soli" du groupe Pooh qui nous porte du côté de l'ivresse des cimes, ou les tubesques et entêtants "Sara Perché ti amo" et "Ti amo" ("De Venise à la Seine").

Visionnez le clip de "L'envol" :

Autant de chansons dont les fleurs persistent à s'épanouir au jardin du souvenir tant des Français (pour certaines) que des Italiens. Dans cet opus, Hélène Ségara arpente, entre montées euphoriques et plongées mélancoliques, les allées de la musique transalpine autant que ses voies de traverse comme un formidable précipité d’audace et d’intemporalité. Elle arrache selon les titres ce répertoire si incarné à ses figures immuables pour lui rendre la palpitation et l’imprévisibilité de la vie. Seul bémol : on se serait passé de certaines traductions françaises (quel dommage !). Avec son chant solaire, aux variations riches et colorées et un sens de la ligne mélodique, cette fille du soleil n’a, en effet, pas son pareil pour nous soulever de sa voix impériale, pure et frissonante, que quand elle chante en majuscules dans la langue de son père. Entre l’instinct et le viscéral, à l'image du pic sublime de l'album : "Uomini Soli".

Ecoutez son nouvel album grâce à notre partenaire Deezer :

Pour en savoir plus sur Hélène Segara :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
17j | 0 | 833
| Disques
Note rédaction
Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire...
18j | 0 | 809
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
38j | 0 | 1695
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
60j | 0 | 1116
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
75j | 0 | 1223
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
78j | 0 | 1768
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
87j | 0 | 27652
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
115j | 0 | 1213
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
115j | 0 | 1250
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
115j | 0 | 1088

A lire également

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
17j | 0 | 833
| Spectacles
Note rédaction
C'est la belle surprise de cette saison estivale : Le Jardin d'Alphonse, la nouvelle pièce de Didier...
18j | 0 | 992
| Films
Note rédaction
Jack Sparrow se joint au fils Turner et à Carina Smyth pour retrouver le trident de Poséïdon et ainsi...
18j | 0 | 710
| Disques
Note rédaction
Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire...
18j | 0 | 809
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
38j | 0 | 1695
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Axel Tony
| Musique
1557j | 0 | 1564
Vincent Niclo
| Musique
1332j | 0 | 3147
R.J. Ellory
| Littérature
1983j | 0 | 1205
Izarry
| Musique
946j | 3 | 1660
Elfy Ka
| Musique
1503j | 0 | 918

Page générée en 0.733 secondes.