33 passionnés en ligne
Critique
"En vérité" : Isabelle Boulay en éclats de grâce
Paru le 06/06/2017 (mis à jour à 14:19:43)
Note rédaction
Note internautes

Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire prestigieux de Serge Reggiani,  Isabelle Boulay est de retour avec En vérité, la plus belle pièce de sa discographie et une sérénité nouvelle. Un collier éclatant de perles fines, aux mélodies claires et aux arrangements finement ciselés de l’audacieux créatif et hyperactif Benjamin Biolay.

Loin de l’artillerie lourde de ses consœurs québécoises à voix, Isabelle Boulay a toujours été loin devant et de loin la plus fréquentable, capable de nuances. De la petite fille qui chantait debout sur un juke-box en Gaspésie pour divertir les clients du restaurant de ses parents à Starmania, en passant par la country, la variété et la chanson réaliste, sa carrière est un onctueux mélange de styles et d’émotions.

Pour En vérité, son dixième opus en studio, la Gaspésienne nous offre 14 chansons en majesté ciselées dans de la dentelle par une armée racée d’équipiers qui ne pouvaient qu’exalter le meilleur d’elle-même (Alex Nevsky, Raphaël, Carla Bruni, Cœur de Pirate, La Grande Sophie, Julien Clerc, Benjamin Biolay, Louise Verneuil, Didier Golemanas). La chanteuse chante mieux que jamais, d'une voix chaude, ample, profonde, juste et toujours pure, capable de nuances infinies. Un art de chanter qui évoque l’expressionnisme. Il faut dire qu’entre le Canada et la France, cette artiste sincère et humble n’a jamais dérogé de sa ligne directrice : trouver sa vérité profonde.

Une fois encore, Isabelle Boulay a remis les clés de son projet à l’auteur-compositeur-arrangeur Benjamin Biolay dont la dentelle des arrangements confère à l'ensemble une fluidité et une cohérence musicales sans faille. Belle union de talents qui respire l’éclat de Benjamin Biolay de lui offrir un écrin musical à sa mesure, embrassant des sonorités latines et de l'americana et dans lequel on s'engouffre avec plaisir et dont on goûte tous les états et les éclats. Outre le traitement méticuleux de la texture musicale de onze des quatorze titres, l’explorateur mélodique Biolay lui offre deux magnifiques chansons à l'humeur contraire sur les tourbillons ascensionnels de l'amour. En ouverture, on se prend en pleine face la puissance pénétrante de "Mon amour (La supplique)" sur l'anéantissement amoureux contrastant avec le rayonnant "Toi moi nous" qui exhalte avec ravissement l'ensorcellement vibrant d'une nouvelle idylle.

Au cours de la déambulation des titres, on retrouve deux offrandes ("En vérité" et "La route avec lui") de Didier Golemanas, auteur qui connaît le mieux la canadienne, on l’entend s’émouvoir d’une histoire déchue écrite par la Grande Sophie sur une batterie délicate et des chœurs aériens ("Un souvenir") ou entre autres convoquer les racines de l'enfance sur une rythmique country ("Nashville" de Cœur de Pirate).

Parmi les nombreuses perles contenues dans ce bouquet de morceaux, "Un garçon triste" se hisse sur la plus haute marche du podium. Une chanson d'une rare beauté à la résonnance personnelle où la mélodie finement ouvragée de Julien Clerc associée aux paroles affûtées de Carla Bruni fait merveille pour évoquer une attirance à l'égard d'un être pétri de fêlures. Parmi les nouveaux venus, Raphaël, artiste qu'elle admire et avec lequel elle éprouvait depuis longtemps un réel désir de collaboration. Celui-ci, aux manettes de ses propres morceaux, lui fait l’offrande de deux textes troublants, troublés et à la lecture multiple ("Guerre civile" et "Tout sera pardonné").

Il y a enfin un art où la chanteuse n'en finit pas d'exceller : la reprise. Elle s'empare ainsi joliment de "Won't catch me crying". Retranchée des Grands espaces, cette reprise de Willie Nelson écrite par Rob Thomas a finalement trouvé son point d’ancrage dans ce nouvel album. Benjamin Biolay a ouvert les horizons de la Gaspésienne au hip-hop italien, en lui faisant découvrir l’œuvre du chanteur et rappeur Lorenzo Jovanotti et tout particulièrement la ballade "Una storia d’amore" qu’elle magnifie d’une sensualité grisante. Enfin, difficile d’offrir une quelconque résistance à l'écoute de sa version chaloupée des "Mains d'or" de Bernard Lavilliers, sublime plaidoyer anti-chômage, d'une actualité désolante et dont elle endosse pleinement l’urgence. Bref, incontestablement, de la belle ouvrage. Une variété française de grande classe. Son plus bel album.

Ecoutez le nouvel album d'Isabelle Boulay grâce à Deezer :

Pour en savoir plus sur Isabelle Boulay :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
19j | 0 | 900
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
40j | 0 | 1760
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
62j | 0 | 1124
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
76j | 0 | 1234
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
80j | 0 | 1781
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
89j | 0 | 27683
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
116j | 0 | 1223
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
116j | 0 | 1256
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
116j | 0 | 1095
| Disques
Note rédaction
Membre recyclé du boys band anglais The Wanted, Nathan Sykes a eu raison de saisir sa chance et de présenter...
152j | 0 | 1000

A lire également

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
19j | 0 | 900
| Spectacles
Note rédaction
C'est la belle surprise de cette saison estivale : Le Jardin d'Alphonse, la nouvelle pièce de Didier...
20j | 0 | 1116
| Films
Note rédaction
Jack Sparrow se joint au fils Turner et à Carina Smyth pour retrouver le trident de Poséïdon et ainsi...
20j | 0 | 777
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
40j | 0 | 1760
| Films
Note rédaction
Soyez honnêtes, si un(e) ami(e) vous propre un film coréen (sud-coréen, bien sûr, il est presque...
48j | 0 | 1403
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Féfé
| Musique
2273j | 0 | 1158
Gerlando Infuso
| Musique
1790j | 0 | 1944
Yoann Fréget
| Musique
1240j | 0 | 2179
Margaux Simone
| Musique
1145j | 0 | 959
Grégori Baquet
| Télévision
3355j | 3 | 6355

Page générée en 0.575 secondes.