39 passionnés en ligne
Critique
"Higelin 75" : le disque hardi de la violence de vivre et d'aimer
Paru le 05/10/2016 (mis à jour à 07:05:26)
Note rédaction
Note internautes

Trois ans après Beau Repaire, l’un de ses meilleurs albums, Jacques Higelin sortira Higelin 75 ce vendredi 7 octobre, clin d'œil, dans le titre, à son passé électrique (l'album BBH 75, le premier disque de punk-rock français). Un disque hardi, lyrique, lucide et ténébreux à la tonalité testamentaire avant "que le ciel ne lui tombe sur la tête" comme il le chante et qui s’accompagne de la sortie d'un recueil de poèmes inédits.

Un nouveau disque du chanteur patrimonial aux yeux de pierre noire et à la chevelure Chanteclerc en colère est toujours un événement. Un événement d’autant plus majuscule que son précédent album Beau repaire avait placé la barre haute, s'imposant comme l’un de ses meilleurs. Revoilà donc notre baladin révolté et auteur flamboyant à l’imagination fulgurante, bardé de sa verve et de sa poésie, visage amoché sur la pochette, comme un boxeur sortant du ring. Le titre de son nouvel opus (Higelin 75)  fait écho à son âge au moment de sa gestation, il y a un an, (il va fêter ses 76 ans le 18 octobre prochain) mais aussi à l'album BBH 75 qui avait embrasé une chanson française alors morne, virage rock et électrique de sa discographie au milieu des années 70. Un opus pour lequel trois réalisateurs ont travaillé de concert avec l'idée de "rendre l'ampleur de la folie scénique" du chanteur funambule : Mahut, son complice musical depuis trente ans, Rodolphe Burger (Amor Doloroso et Coup de Foudre) et Edith Fambuena, compositrice inspirée et réalisatrice prisée, déjà à l’œuvre de son précédent album.

Premier morceau qui ouvre cet opus hors norme de seulement huit titres (plusieurs morceaux font six minutes, un autre dépasse les vingt minutes) : "Elle est si touchante", une nouvelle ballade joliment ouvragée et dédiée à sa fille Izïa (après " Ce qui est dit doit être fait" et "Ballade pour Izïa") mais également sa muse (Il a composé plusieurs chansons pour elle dans son dernier album). "Elle est si vivante/Drôle et désarmante (...) Elle est si sublime/Que c'est presque un crime/De vouloir l'enfermer/Parfois entre mes bras", chante-t-il à l'attention de sa fille de manière enveloppante et à l’écriture inspirée, aux éclats souvent poétiques. S’ensuit le titre "L'emploi du temps", fascinant morceau de plus de 8 minutes qui happe, dans lequel le saltimbanque félin baguenaude dans sa vie, imposant sa propre loi à la dictature de l'horloge de la vie. Un autoportrait aux arrangements soyeux comme de longs sanglots et savamment brossés où il évoque avec élégance le temps qui lui est compté :  "Ça fait bien quatre cent vingt dix-neuf mille/Et trois cent vingt heures/Que j’emploie mon temps à le remonter/Dans le sens contraire des aiguilles/A tricoter le tic-tac du temps/De la dictature métronomique...".

Inlassablement conjurer la mort et célébrer la vie de sa voix ronceuse et cuivrée qui a tant vécu, à l’instar du titre "J’fume", écho au "Cigarette" du BBH 75, où il brave en incorrigible provocateur et fanfaron la mort : "En attendant que le temps s’arrête Et que le ciel me tombe sur la tête J’fume Une provoc L’embolie pulmonaire L’infarctus, le cancer La nécrose La thrombose artérielle J’fume Des “nuit gravement à la santé”. Dans le titre affûté "Loco Loco", il utilise la métaphore des rails de trains pour réinterpréter la part tragique de nos vies, la folie de l’humanité : "J’en ai drivé Sur les voies ferrées de la planète Des clandestins, des déportés, Jusqu’aux grands terminus des camps De la mort et des goulags Pour des destinations Dont on ne revient plus Dont on ne revient jamais". Du Higelin à son meilleur dans l’écriture, touchant à l'universel, gardant un effroi à vif face à la frénésie meurtrière.

Le titre "Lonesome bad boy" ressemble fort à celui qui ne s’est jamais résolu à marcher dans les clous, les chemins tracés et tant piétinés, sorte de tirailleur inégalé qui poursuit sa guérilla personnelle à l’écart des lignes de front. "J’ai toujours rêvé d’être un pionnier Un fier aventurier Fou de chevauchées sauvages En cavale". Quelle meilleure définition que celle qu’il fait de lui-même ? Il se fait incisif et provocateur dans "Habla quoi ?", déambulation séductrice et critique où les langues se mêlent.  Dans "Le monde est fou", chanson qui dit l’époque qui "marche à l’envers", l’artiste chante ses peurs devant le monde et sonne même l'urgence de la fuite. Enfin, le jaillissement épique de "A Feu et à Sang" qui clôt l’album permet de retrouver "cette sensation de liberté des années 70", "cette ferveur, cette écoute mutuelle intense" qui rappelle encore l'album BBH75. Un titre fleuve lyrique de plus de vingt minutes, épopée turbulente à l’énergie éruptive et l’interprétation coup de poing. Comme un jeu amoureux, avec ses envolées, ses échappées, ses dérobades et ses étreintes. Un Higelin inscrit dans son temps, audacieux, libre comme l'air. Toujours d'attaque.

Ecoutez son nouvel album grâce à notre partenaire Deezer :

Pour en savoir plus sur Jacques Higelin :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
17j | 0 | 833
| Disques
Note rédaction
Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire...
18j | 0 | 809
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
38j | 0 | 1695
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
60j | 0 | 1116
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
75j | 0 | 1223
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
78j | 0 | 1768
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
87j | 0 | 27652
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
115j | 0 | 1213
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
115j | 0 | 1250
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
115j | 0 | 1088

A lire également

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
17j | 0 | 833
| Spectacles
Note rédaction
C'est la belle surprise de cette saison estivale : Le Jardin d'Alphonse, la nouvelle pièce de Didier...
18j | 0 | 992
| Films
Note rédaction
Jack Sparrow se joint au fils Turner et à Carina Smyth pour retrouver le trident de Poséïdon et ainsi...
18j | 0 | 710
| Disques
Note rédaction
Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire...
18j | 0 | 809
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
38j | 0 | 1695
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Emma Daumas
| Musique
3160j | 2 | 2505
Raphaële Lannadère
| Musique
572j | 0 | 1730
Blondino
| Musique
87j | 0 | 1275
Laure Milan
| Musique
3519j | 4 | 1361
Laurie Cholewa
| Télévision
1808j | 2 | 3465

Page générée en 1.139 secondes.