35 passionnés en ligne
Critique
"La Belle et la Bête" : copie mitigée du dessin animé
Paru le 04/04/2017 à 13:08
Note rédaction
Note internautes

A la fin du XVIIIe siècle, Belle s'ennuie dans un petit village isolé en France et elle trouve refuge dans les livres. Un jour, son père s'égare dans la forêt et est fait prisonnier d'une immense bête. Belle décide de prendre sa place et découvre un château enchanté, victime d'une terrible malédiction.

Disney semble avoir une nouvelle envie : adapter en live ses classiques animés. Avant Mulan et La Petite Sirène, c'est à La Belle et la Bête d'ouvrir le bal. Le film sorti le 22 mars ne laisse pas indifférent : chaque plan, dialogue, ou scène est la copie conforme et déroutante du dessin animé. Si des fans du chef-d'oeuvre se trouvent dans la salle, ils pourront anticiper les répliques des personnages, quasiment à la virgule près. La ressemblance va plus loin : aucun protagoniste n'est délaissé et les acteurs choisis semblent être leur réincarnation. Le choix d'Emma Watson pour Belle semble d'une évidence absolue. Le château du Prince Adam, Lumière, Big Ben, les scènes chantées : tout est si semblable que le spectateur peut se demander si le film d'animation n'a pas été fait à partir du film. La beauté des images est irréprochable. La similitude entre ces deux œuvres est époustouflante. La rechute en enfance s'empare de tous ceux et celles qui ont eu la joie de grandir avec ce conte merveilleux.

Pourtant, quitte à pousser l'imitation jusqu'au bout, le spectateur ne peut être que frustré lorsqu'il découvre que les paroles des chansons françaises ont été modifiées : s'il pensait pousser la chansonnette devant l'écran, c'est raté (du moins, pour la version française). L'herbe est coupée court sous le pied et le choix de ce changement laisse perplexe et incrédule, difficile à justifier. De plus, de nombreuses incohérences sont à déplorer : des objets apparaissent et disparaissent dès la scène d'ouverture et un œil averti soulèvera ces faux-raccords mal dissimulés. Parallèlement, le spectateur qui regrette ce copier-coller, cherchera les éléments nouveaux, qui auraient pu faire de La Belle et la Bête, une adaptation plus libre et moderne. Là encore, il fera un triste chou-blanc lorsque la seule innovation téléporte littéralement les deux protagonistes principaux dans un appartement parisien. Cet élément rocambolesque et abracadabrantesque fait malheureusement totalement tache, même s'il permet à Belle d'obtenir des réponses sur son passé. Une galipette scénaristique qui déroute et décrédibilise l'histoire. La magie oui, les facilités romanesques non.

La Belle et la Bête est indéniablement un beau film, bien réalisé, mais qui laisse un sentiment mi-figue mi-raisin. Le choix de l'exacte reproduction du dessin animé de Disney aurait pu être davantage saluable si les différences n'étaient pas si flagrantes et déconcertantes. A contrario, les innovations audacieuses sont médiocres et décevantes. Qu'importe l'envie du spectateur lorsqu'il va voir ce film, il ne pourra repartir qu'avec un goût d'inachevé. Dommage pour de si belles promesses sur des images irréprochables. La magie opère tout de même, c'est le plus important, non ?

Pour en savoir plus sur Emma Watson :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Films
Note rédaction
Plus de 20 ans après Delphine 1, Yvan 0 et après le succès mitigé de Bis, sorti en 2015,...
1j | 0 | 164
| Films
Note rédaction
Pour son troisième film, Stéphane Robelin retrouve Pierre Richard, qu'il avait déjà...
13j | 0 | 814
| Films
Note rédaction
Ce portrait en quatre actes d'une seule et même personne, à savoir une jeune femme en proie à de...
29j | 0 | 824
| Films
Note rédaction
Adepte de scénarios forts mais relativement intimistes, la trop rare Emmanuelle Cuau nous propose ici un film simple...
29j | 0 | 759
| Films
Note rédaction
Ce nouveau film d'animation DreamWorks va certainement plaire aux petits et aux grands grâce à des...
31j | 0 | 694
| Films
Note rédaction
Un nouveau film de Claude Lelouch est toujours un événement, et ce, depuis ses débuts avec notamment...
36j | 0 | 716
| Films
Note rédaction
Ben est victime d'un grave accident terriblement bête et se retrouve tétraplégique...
36j | 0 | 828
| Films
Note rédaction
Miss Sloane, lobbyiste redoutable, s'engage dans une guerre sans merci pour influencer des sénateurs...
38j | 0 | 842
| Films
Note rédaction
Pour son premier long métrage, le Québécois Yan England n'y va pas par quatre chemins et aborde sans...
42j | 0 | 837
| Films
Note rédaction
Pour sa première réalisation, Nicolas Bedos impressionne par la construction et l'énergie d'un...
42j | 0 | 839

A lire également

| Films
Note rédaction
Plus de 20 ans après Delphine 1, Yvan 0 et après le succès mitigé de Bis, sorti en 2015,...
1j | 0 | 164
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
2j | 0 | 252
| Films
Note rédaction
Pour son troisième film, Stéphane Robelin retrouve Pierre Richard, qu'il avait déjà...
13j | 0 | 814
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
17j | 0 | 911
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
20j | 0 | 1121
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Blondino
| Musique
29j | 0 | 961
Rose
| Musique
1408j | 0 | 2550
Julien LOko
| Musique
1388j | 0 | 837
Gage
| Musique
3230j | 0 | 2422
Ludivine
| Musique
1860j | 2 | 5182

Page générée en 0.487 secondes.