29 passionnés en ligne
Critique
"La La Land" : un monde d'artistes pétillant de réalisme
Paru le 30/01/2017 (mis à jour à 18:39:21)
Note rédaction
Note internautes

Dans l'ombre des lumières de Los Angeles, Mia (Emma Stone) et Sebastian (Ryan Gosling) tentent de percer. Mia rêve d'être comédienne sur les grands écrans hollywoodiens et Sebastian est un mordu de jazz et de piano qui rêve d'ouvrir sa propre affaire. Ces deux artistes dans l'âme essuient ensemble les nombreuses difficultés des milieux artistiques. Mais pour réussir dans un univers qui ne fait aucun cadeau, il va falloir faire des sacrifices...

Sans jeu de mots, le la est donné dès la scène d'ouverture : ce film est une comédie musicale joyeuse, pétillante de couleurs et de bonne humeur. Dans La La Land, on danse, on chante, on joue du piano, des claquettes et on joue la comédie. Dans cet univers bon enfant, Mia et Sebastian rêvent de grandeur et de succès mais leurs soucis sont eux, bien ancrés sur Terre. Si le téléspectateur craint de s'enliser dans une histoire d'amour sentant la guimauve, le combat de Mia et de Sebastian n'a rien d'une niaiserie. Entre petits travaux alimentaires, fins de mois difficiles, échecs, refus et renvois, les personnages n'ont pas la vie facile. Ils s'aiment et se détestent mais ils croient dur comme fer au talent de l'autre. Ils savent intelligemment se conseiller et se soutenir par monts et par vaux. Cependant, lorsque la chance leur sourit enfin, leur histoire est incompatible avec leur rêve.

Il est assez aisé d'être emporté par l'amour débordant de Mia et de Sebastian pour leur art et pour leur rêve. Malgré les embûches, le spectateur se sent pousser des ailes et sort de la salle avec une envie irrésistible de danser. Le duo Emma Stone / Ryan Gosling est un tirage gagnant pour la troisième fois (après Crazy, Stupid, Love et Gangster Squad). L'alchimie est réelle entre les deux acteurs, dont la complicité n'est pas feinte. Leurs personnages se complètent subtilement : Mia est impulsive mais déborde de joie de vie, tandis que Sebastian est plus mélancolique et monotone. Cependant, le scénario reste très sage et bien rangé.

Le réalisateur Damien Chazelle vient de signer une belle oeuvre artistique qui rend hommage à ce que Hollywood sait faire de mieux : vendre du rêve, réaliser des comédies musicales et émouvoir avec de belles histoires. De nombreuses références sont faites notamment à West Side Story, The Band Wagon, Le Moulin RougeLes Demoiselles de Rochefort ou encore Singin in The Rain. L'esthétisme de La La Land est abouti et Damien Chazelle n'a pas besoin d'avoir une longue filmographie à son actif pour avoir très délicatement implanté son style unique. Les couleurs, la lumière et les plans caméras sont d'une technique époustouflante qui est à applaudir. Sur ce plan là, La La Land est irréprochable. Le pari est plus que réussi : les musiques et les chansons composées pour le film sont parfaitement adaptées à Mia et Sebastian, à leurs caractères respectifs, à leurs humeurs et aux situations. On note le talent indéniable de Ryan Gosling pour le piano et les talents d'actrice incontestable d'Emma Stone.  On sait également apprécier la présence musicale de John Legend.

On apprécie également le principe du "film dans le film" : les lumières s'atténuent pour faire un focus sur un des personnages, les décors bougent dans le studio nonobstant quelques décors en carton-pâte. C'est pardonné par l'aspect très 70's et kitsch de l'univers du film. Malgré tout, l'engouement médiatique suscité pour La La Land est quelque peu démesuré. Impossible de ne pas relever l'incohérence suivante : comment un pianiste et une actrice arrivent à se rejoindre dans le chant, la danse et les claquettes ? C'est à se demander si leur talent respectif n'est pas la seule pièce manquante à leur talent. Que ne savent-ils pas faire ? La presse a littéralement martelé La La Land de compliments qu'il faudrait néanmoins savoir nuancer. Ce film est une cure de bonheur certes, mais ce n'est malheureusement pas la huitième merveille du septième art.

Redécouvrez la bande-annonce de La La Land :

Pour en savoir plus sur Ryan Gosling :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Films
Note rédaction
Loin d'être un blockbuster, et avec des acteurs pour la plupart (encore) méconnus, ce film au rythme un peu...
17j | 0 | 277
| Films
Note rédaction
Le 22 novembre 1963, le Président américain John F. Kennedy est assassiné alors qu'il est à...
17j | 0 | 936
| Films
Note rédaction
Les relations avec les belles-familles amènent souvent les situations les plus cocasses au cinéma. Preuve en...
23j | 0 | 153
| Films
Note rédaction
Les films d'animation sortent généralement à l'époque de Noël, on se demande alors...
26j | 0 | 269
| Films
Note rédaction
Tiré du roman autobiographique de Joseph Joffo paru en 1973, ce film est également un remake d'une...
35j | 0 | 278
| Films
Note rédaction
On ne va pas se le cacher, la première chose qui donne envie de voir ce film, c'est le casting impressionnant...
39j | 0 | 206
| Films
Note rédaction
Vaiana : La légende au bout du monde est le nouveau petit bijou des studios Disney. Le...
39j | 0 | 628
| Films
Note rédaction
Les films sur l'esclavage sont devenus légion depuis plusieurs années. Après Amistad, 12 Years a...
44j | 0 | 181
| Films
Note rédaction
Malgré un titre en anglais et une histoire basée sur une jeune fille américaine, sans doute pour faire...
48j | 0 | 378
| Films
Note rédaction
Clint Eastwood, 86 ans, a un rythme de tournage assez impressionnant. Outre sa petite pause entre J. Edgar et Jersey Boys...
66j | 0 | 187

A lire également

| Films
Note rédaction
Loin d'être un blockbuster, et avec des acteurs pour la plupart (encore) méconnus, ce film au rythme un peu...
17j | 0 | 277
| Spectacles
Note rédaction
Le temple parisien de l'esprit chansonnier fait salle comble. Rires garantis avec des chansonniers, véritables...
17j | 0 | 730
| Spectacles
Note rédaction
Après le succès de "Ma Belle-mère, mon ex et moi", voici la suite tout aussi...
17j | 0 | 895
| Spectacles
Note rédaction
Sympathique à souhait et bien aminci, le truculent Issa Doumbia fait fondre le cœur d’un public acquis,...
17j | 0 | 134
| Films
Note rédaction
Le 22 novembre 1963, le Président américain John F. Kennedy est assassiné alors qu'il est à...
17j | 0 | 936
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Margaux Simone
| Musique
1024j | 0 | 734
Merwan Rim
| Musique
1737j | 1 | 1633
Léa Castel
| Musique
1678j | 1 | 1786
Sergent Garcia
| Musique
2124j | 0 | 896
Isabelle Boulay
| Musique
3279j | 3 | 1079

Page générée en 0.518 secondes.