34 passionnés en ligne
Critique
"Le Jardin d'Alphonse" : des secrets de moins en moins bien gardés !
Paru le 06/06/2017 à 14:32
Note rédaction
Note internautes

C'est la belle surprise de cette saison estivale : Le Jardin d'Alphonse, la nouvelle pièce de Didier Caron est un pur régal. Un théâtre épuré et essentiel où la maîtrise et l’intensité du jeu révèlent la vérité des relations humaines et du dire en famille. Des avantages de taire la vérité aux inconvénients de la dire. Une réussite en tous points pour cette comédie de mœurs qui réunit la bagatelle de neuf comédiens !

Tel un œuf de Fabergé sous la coquille ouvragée du théâtre Michel, Le Jardin d’Alphonse est l’une des belles surprises et propositions du moment. L'histoire : Après la disparition du grand-père Alphonse,  la famille Lemarchand se réunit dans son jardin pour déjeuner. Jean-Claude, le père (l’excellent Michel Feder) annonce qu’il souhaite léguer la maison du grand-père à ses trois enfants. Mais sa fille n’en veut pas. L’occasion pour elle de l’interroger sur une question qui la taraude depuis des années. Malheureusement la réponse est tout sauf celle attendue. Cette révélation va donner des ailes au reste de la famille et les petits secrets comme les plus grands vont éclater peu à peu sous l’intimité radicale du pin parasol du jardin d’Alphonse qui sert ici de combustible.

A partir de cette formidable idée de construction, le spectacle gambille sur une multitude de saynètes où les êtres sont livrés les uns aux autres et où le faux et le vrai se télescopent et où l’on se rend compte que toutes les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire. Autant de mensonges et de vérités tues qui forment une gaze fine, inextricablement intégrée dans le tissu même de la vie de chacun et où chacun se dissimule derrière un masque des convenances qui va vite tomber.

Plus va la comédie, véritable brigade des mœurs, et plus l’on s’enfonce dans le marécage fangeux des non-dits, dans le terrain mouvant des vérités longtemps étouffées, trahies et désormais mises à nue, dans un labyrinthe étourdissant de révélations, de règlements de compte et de cadavres de vérités conduisant parfois à un jeu de massacre pour certains couples qui n’est pas sans rappeler du Pirandello. Et, comme toujours : c’est au cœur du tourbillon qu’on peut mesurer l'étendue de la tempête où l'amour et le mensonge font souvent finalement bon ménage pour la paix des ménages ! Ici, le miroir singulier du jeu, miroir du réel à la fois fidèle et infidèle, laisse apparaître dans toute leur force les blessures, fêlures et les contradictions des personnages. Le théâtre s’inscrit ici passionnément dans la réalité de la vie, allant même jusqu’à faire acte de réparation des blessures de l’histoire, voire posant un regard sur l’homosexualité, toujours pas affranchi.

Dans le rôle de la fille qui fait voler en éclats la quiétude du huis clos familial, Sandrine Le Berre est impeccable. On entend ses cris de l’intérieur, échos des sanglots enfouis au fond de son âme. Ici, le théâtre se fait le lieu d’une parole incandescente, éblouissante d’authenticité, évitant avec talent la prise d’otage de la sensiblerie car le rire est souvent aussi de la partie. Mention spéciale d’ailleurs dans ce registre à Karina Marimon, irrésistible de drôlerie. Un rire qui est une porte d’entrée vers l’ensemble des émotions. Car, pour restituer toute son intensité dramatique et demeurer dans la vérité humaine des personnages, ce huis clos familial intimiste et tendu nécessite un jeu théâtral précis et nuancé. Et, ici, la troupe des neuf comédiens, véritable explosion de personnalités, fait des étincelles.

Bref, vous l’aurez compris, ce spectacle est un véritable événement, jubilatoire, drôle, profond et pétillant : une grande bouffée d’intelligence et de talent dont la forme est à la hauteur d’exigence du fond qu’elle interroge, nous plongeant au cœur brûlant des affaires humaines. Courez-y !

Théâtre Michel. 38, rue des Mathurins. 75008 Paris
Billetterie : Tél. 01 42 65 35 02. A 21h et en matinée à 16h30 les samedis.

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Spectacles
Note rédaction
Fortes de leurs succès depuis près de deux ans, les Coquettes vont partir en goguette à l'Olympia le...
91j | 0 | 961
| Spectacles
Note rédaction
Le cap du deuxième spectacle est toujours une épreuve pour un humoriste, surtout quand il a cartonné...
95j | 0 | 1047
| Spectacles
Note rédaction
Après un premier passage dans la capitale et un détour plutôt remarqué au Festival Off...
95j | 0 | 912
| Spectacles
Note rédaction
C'est une débauche de bonne humeur, de folie furieuse, de costumes déjantés et de tubes gay-friendly...
98j | 0 | 1289
| Spectacles
Note rédaction
Mathieu Madénian est actuellement à l'Apollo Théâtre et en tournée dans toute la France...
108j | 0 | 1127
| Spectacles
Note rédaction
Faisant le grand écart entre les musiques de Queen, Michael Jackson ou David Bowie, les nouvelles créations...
111j | 0 | 838
| Spectacles
Note rédaction
C'est au Palais des Congrès de Paris, avant un départ en tournée dans toute la France, que le grand...
112j | 0 | 753
| Spectacles
Note rédaction
Cette comédie douce-amère qui met en scène la cohabitation sous haute tension d’un couple qui ne...
115j | 0 | 1172
| Spectacles
Note rédaction
Encouragé par le succès phénoménal de son film culte sorti en 2004, le réalisateur...
116j | 0 | 967
| Spectacles
Note rédaction
Le comique échappé du Vieux-Port de Marseille est monté à la capitale pour présenter son...
116j | 0 | 2296

A lire également

| Disques
Note rédaction
L'ambassadeur français de la bossa-nova s’offre une nouvelle escapade chaloupée avec un nouveau...
19j | 0 | 902
| Films
Note rédaction
Jack Sparrow se joint au fils Turner et à Carina Smyth pour retrouver le trident de Poséïdon et ainsi...
20j | 0 | 779
| Disques
Note rédaction
Trois ans après son coup d'éclat en s’aventurant sans aucune anicroche dans le répertoire...
20j | 0 | 871
| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
40j | 0 | 1761
| Films
Note rédaction
Soyez honnêtes, si un(e) ami(e) vous propre un film coréen (sud-coréen, bien sûr, il est presque...
48j | 0 | 1403
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Justin Peacock
| Littérature
1852j | 0 | 1089
Germain
| Musique
1334j | 0 | 906
Luce
| Musique
852j | 0 | 2072
Brigitte Fontaine
| Musique
2818j | 2 | 2369
Meltones
| Musique
2323j | 0 | 714

Page générée en 0.684 secondes.