30 passionnés en ligne
Critique
Les mots de Serge Lama convolent en justes notes
Paru le 10/11/2016 à 18:55
Note rédaction
Note internautes

Pour sa 24e livraison, Où sont passés nos rêves, Serge Lama a a remis les clés des musiques de ses textes à une poignée de chanteurs-compositeurs de la scène française. Un disque raffiné aux paroles affûtées de dix-sept titres qui agissent tel un bouquet d'étoiles. Du Lama à son meilleur sans le moindre signe d’essoufflement.

On l’avait quitté avec ses éternels cheveux à la Bonaparte au pont d’Arcole pour son précédent album, L’âge d’horizons. On le retrouve , huit ans après avec un look de cavalier gentilhomme comme armé d'un mousquet pour mettre en orbite son nouveau disque Où sont passés nos rêves.

Le chanteur patrimonial qui a donné à la chanson française ses lettres capitales s’est trouvé des équipiers pour mettre en musique ses mots qui ne pouvaient qu’exalter le meilleur de lui-même et aussi illustres que Francis Cabrel, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, Carla Bruni, Adamo, Calogero, Christophe Maé, Gérard Lenorman, Bénabar ou Patrick Bruel.

L'album débute par  "Les Muses" à la sobriété somptueuse sur une musique de CabrelSerge Lama aborde le manque d’inspiration, comparant la feuille blanche à l’impuissance sexuelle sur un air de comptine. « Au clair de la lune / Mon âme à zéro / Plus rien dans la plume / Rien dans le stylo / Depuis que les muses soudain se sont tues / Plus rien ne m’amuse » chante-t-il avec une pointe d’humour, tout en évoquant l’extase.

Dès cette entrée en matière, s’ensuit le pic sublime de l’album : le magnifique "Bordeaux", mis en musique par Pascal Obispo, la ville de leur enfance commune (Au bord de la Garonne belle / J'ai fait mes premiers pas d'oiseau / Plus tard il m'est poussé des ailes / Mais mon enfance c'est Bordeaux/ Je l'ai quitté mon Aquitaine / Pour finir mon enfance ailleurs / Loin de tes regrets de tes persiennes / Et de mes crayons de couleur). Avec le titre "Mais j't'en veux pas", sur une musique de Julien Clerc, Serge Lama continue de creuser son sillon avec une écriture dont l'intimité restitue les nuances du déchirement masculin (Avec ton avocat conseil/ t’as becqu’té l’miel de mes abeilles/ tu m’as piqué tout mon oseille/ mais j’t’en veux pas).

Qu'il parle de manière émouvante des souvenirs (C’est de l’enfer en devenir, c’est plein d’absents le souvenir) sur une musique de Calogero, qu’il prône le message humaniste du Christ dans "Golgotha" en dénonçant les "nouveaux apôtres", qu’il chante les serments à l’être aimé dans "Je serai là" sur une musique de Davide Esposito, ou qu’il écrive la très politique "Lettre à mon fils" mise en musique par Maxime Le Forestier, Serge Lama est incontestablement à son meilleur.  Il faut de nombreuses écoutes pour savourer la grandeur du "clocher d'Elseneur" qui évoque la maladie d'Alzheimer composée par Yves Gilbert, son vieux complice (Dans mes tempes les mites laminent / mon cervelet en naphtaline/ ne tinte au clocher d'Elseneur/ Que la cloche fêlée).

Il excelle tout autant dans le registre plus léger lorsqu’il explore des territoires nouveaux, à l’instar de "Hop tempo", fantaisie érotique intemporelle que Gérard Lenorman met en musique ou quand il se fait sarcastique sur le country-rock "Quand on est pauvre" mis en musique par Salvatore Adamo (qui a enregistré son premier disque en 1964 tout comme Serge Lama), voire lorsqu’il abat la carte de l'autodérision en se moquant des adieux des artistes sur un air country de Bénabar (Le public n'est pas bête, on l'a tant trahi/ Avec la chansonnette de nos fausses sorties). Voix franche et assurée, Lama, l’auteur à la langue d’orfèvre maniaque est décidément au mieux de son verbe. Euphorie et mélancolie forment décidément chez lui un très joli couple.

Une grande tournée est d'ores et déjà programmée l'an prochain, avec des escales à l'Olympia du 9 au14 février 2018 et à la Salle Pleyel du 23 au 26 novembre 2017.

Ecoutez cet album grâce à notre partenaire Deezer :

Pour en savoir plus sur Serge Lama :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
8j | 0 | 551
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
30j | 0 | 1014
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
44j | 0 | 1022
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
48j | 0 | 1498
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
57j | 0 | 27021
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
85j | 0 | 1055
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
85j | 0 | 1119
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
85j | 0 | 938
| Disques
Note rédaction
Membre recyclé du boys band anglais The Wanted, Nathan Sykes a eu raison de saisir sa chance et de présenter...
121j | 0 | 877
| Disques
Note rédaction
Fait d’urgence et armé de sa prose-combat, Cyril Mokaiesh est de retour avec un troisième album offensif...
125j | 0 | 760

A lire également

| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
8j | 0 | 551
| Films
Note rédaction
Soyez honnêtes, si un(e) ami(e) vous propre un film coréen (sud-coréen, bien sûr, il est presque...
16j | 0 | 814
| Films
Note rédaction
Bon nombre de films ont évoqué la fuite de gens persécutés durant la Seconde Guerre mondiale,...
20j | 0 | 1075
| Live report
Note rédaction
Elle fut longue l'attente jusqu'à la sortie du nouvel album de China Moses... mais l'attente est...
21j | 0 | 998
| Films
Note rédaction
Soyons clairs dès le départ : ce film n'est pas un film d'horreur à proprement parler. On...
22j | 0 | 706
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Julie Goislard
| Littérature
2368j | 2 | 1985
Orange RockCorps
| Musique
1410j | 0 | 922
JTR
| Musique
736j | 0 | 1023
Johann Etienne
| Littérature
1911j | 2 | 1730
M Pokora
| Musique
3383j | 6 | 2719

Page générée en 0.563 secondes.