30 passionnés en ligne
Critique
Michel Delpech : au nom de ses pairs...
Paru le 18/11/2016 (mis à jour à 13:13:29)
Note rédaction
Note internautes

Dans J’étais un ange, anciens et jeunots de la chanson française rendent hommage au répertoire populaire et profond, chantant et léger, respecté et respectable de Michel Delpech qui a rejoint les anges en janvier dernier. Un hommage éclectique à l'image de l'estime que suscite sans clameur cet arpenteur chroniqueur des années 60 et 70 qui a contribué à donner au genre ses lettres de noblesse.

Bientôt un an que Michel Delpech nous a quittés. Depuis, à juste titre et étonnamment par l’envergure médiatique (il n’a pas toujours été considéré de son vivant par les médias et l’intelligentsia), les hommages pleuvent régulièrement pour celui qui a été un des plus grands pourvoyeurs de tubes des années 70. Selon la volonté soi-disante du chanteur, Mercury-Universal publie un album "tribute" réunissant des artistes de toutes générations reprenant seize des titres les plus notoires du chanteur parti trop tôt. Autant de petites pépites populaires à la pelle, de titres familiers, gravés, classiques.

J'étais un ange s’ouvre avec l’interprétation enveloppante et à l’élégance altière de Marc Lavoine sur le chef-d’œuvre "Les Divorcés" de 1973 qui, à l’époque, fit évoluer la mentalité française jusqu'à la loi autorisant le divorce par consentement mutuel (« Les amis vont nous questionner, certains vont se croire obligés de nous monter l'un contre l'autre. Ce serait moche d'en arriver toi et moi à se détester et à se rejeter les fautes »). Vianney, le jeune chanteur savamment décoiffé, poli, bien mis et bien élevé se colle avec panache et sa manière d'envelopper les mots comme du papier bonbon à "Quand j'étais chanteur" tandis que Calogero déroule un tapis de roses au sublime "Ce lundi-là" (l’une de ses plus belles chansons). Alain Chamfort offre une relecture majestueuse de "J'étais un ange". Nul doute que Laurent Voulzy aurait ré-enchanté Michel Delpech (il l'avait déjà interprété sur son album Michel Delpech &...) avec son interprétation impériale du planant "Wight is Wight" qui, en 1969, s'écoula à trois millions d'exemplaires, faisant référence au festival anglais hippie (où il n’est pas allé). L'émotion est aussi palpable grâce à Frédéric Lerner ("Ces mots-là"), Amir ("Loin d'ici") et Pascal Obispo ("Tu me fais planer") qui optent tous trois pour une belle sobriété.

Du côté de la jeune génération, Louane tire son épingle du jeu avec son interprétation scolaire sans surprise du "Chasseur "et Lilian Renaud avec "Le Loir-et-Cher" convole en justes notes en posant sa voix tendre sur ce titre enlevé qui fait référence aux  habitants du département de l’enfance de Delpech, loin des affèteries parisiennes. Un titre qui lui va comme un gant et qu’il sert avec sincérité. Slimane, lui, s’attaque à "Chez Laurette", l’une des premières chansons du chanteur décédé qui scella d’emblée son style et son entrée par la grande porte dans la chanson populaire. Slimane fait ici vivre le texte, privilégie le phrasé, jusqu'à désinvestir le chant de cette peinture mélancolique et tendre évoquant les années de lycéen de Delpech dans une version piano-voix très épurée qui le rend si proche, si vulnérable, si touchant. Seuls bémols : Patxi qui interprète "Pour un flirt" sans souffle avec une version atrocement martelée ainsi que Patrick Bruel sans surprise qui reste enfermé dans ses codes et ses tics dans "La fille avec des baskets".

Dans ce bouquet de titres prestigieux, à noter la belle surprise du titre "Inventaire 66" avec l’interprétation qui ne manque pas de charme de Fanny Ardant et du talentueux Alex Beaupain qui regardent en plongée cette période qui égratigne la présidence de Gaulle comme un souvenir fané mais en lui insufflant un peu d’air neuf. Enfin, le sublime "Les aveux" interprété avec sobriété par Didier Barbelivien (Il est fatigué le prince charmant/Il est fatigué son beau cheval blanc/Ses rêves bleus sont un peu gris/Son épée d'or est en fer blanc/Je suis fatigué d'être celui-là…) termine le disque en feuilletant à hauteur d’homme le printemps de la vie de celui qui fut jadis un dandy romantique. Bref, au cours de la déambulation de ses 16 titres aux allures de festin, c'est tout un panel de la chanson romantique et sociétale des années 60 et 70 qui nous revient en pleine face et dont on ne se lasse pas.

Ecoutez l'album grâce à notre partenaire Deezer :

Pour en savoir plus sur Michel Delpech :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
8j | 0 | 551
| Disques
Note rédaction
Avec Ici et ailleurs, le discret patriarche de la chanson kabyle publie un nouveau chapitre réussi d’une...
30j | 0 | 1014
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
44j | 0 | 1022
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
48j | 0 | 1498
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
57j | 0 | 27021
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
85j | 0 | 1055
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
85j | 0 | 1119
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
85j | 0 | 938
| Disques
Note rédaction
Membre recyclé du boys band anglais The Wanted, Nathan Sykes a eu raison de saisir sa chance et de présenter...
121j | 0 | 877
| Disques
Note rédaction
Fait d’urgence et armé de sa prose-combat, Cyril Mokaiesh est de retour avec un troisième album offensif...
125j | 0 | 760

A lire également

| Disques
Note rédaction
Avec Turn up the quiet, Diana Krall arpente avec grâce les allées intimidantes de son répertoire de...
8j | 0 | 551
| Films
Note rédaction
Soyez honnêtes, si un(e) ami(e) vous propre un film coréen (sud-coréen, bien sûr, il est presque...
16j | 0 | 814
| Films
Note rédaction
Bon nombre de films ont évoqué la fuite de gens persécutés durant la Seconde Guerre mondiale,...
20j | 0 | 1075
| Live report
Note rédaction
Elle fut longue l'attente jusqu'à la sortie du nouvel album de China Moses... mais l'attente est...
21j | 0 | 998
| Films
Note rédaction
Soyons clairs dès le départ : ce film n'est pas un film d'horreur à proprement parler. On...
22j | 0 | 706
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Sonia Lacen
| Musique
3197j | 4 | 3354
Aurélie Cabrel
| Musique
1049j | 0 | 1118
Amélie
| Musique
2255j | 0 | 716
Vincent Niclo
| Musique
1302j | 0 | 3065
Séverin
| Musique
1785j | 0 | 742

Page générée en 0.584 secondes.