18 passionnés en ligne
Critique
Nathan Sykes : un premier album dans le sillage des grands
Paru le 25/01/2017 (mis à jour à 00:18:33)
Note rédaction
Note internautes

Membre recyclé du boys band anglais The Wanted, Nathan Sykes a eu raison de saisir sa chance et de présenter son univers. Son premier album fait preuve d'une maturité rare pour un plaisir certain.

Nathan Sykes n'a aucun lien de parenté connu à ce jour avec Bruno Mars. L'un est blanc, l'autre est noir. L'un est anglais, l'autre est américain. Deux continents séparent les artistes et pourtant le jeune premier aurait pu être le fils spirituel du second. La promesse d'un premier album d'un rescapé de boys band pour midinettes n'était pas évidente ! Et pourtant il eut été coupable de passer à côté de l'excellence de ce premier album. Pourquoi avoir fait le choix d'intégrer un groupe quand on peut exceller autant en solo ? Voilà une erreur que s'est empressé de réparer Nathan Sykes, qui peut être fier de son premier album Unfinished Business. Il a la soul dans la peau, le swing à bras le corps, le sens du rythme évident. Son album est un concentré jouissif et extasiant. Quelle bonne idée d'être allé chercher cette musique si solaire et d'entendre à quel point la voix de Nathan était faite pour ça. Chose insoupçonnable au sein du groupe The Wanted qui l'a fait découvrir. Fils spirituel de Bruno Mars donc, il empreinte à Otis Redding son sens de la rythme et à James Brown son goût prononcé de la scène. Déjà l'introduction de l'album "Good Things Come To Those Who Waits" donne le ton de ce qui sera 59 minutes (pour la version Deluxe) de pur plaisir auditif. Le jeune homme a de plus le sens du mouvement et chacun de ses clips vient conforter son univers entre soul, jazz, swing et blues. Un concentré moderne qui empreinte à ses pairs les codes.

Parmi les pistes incontournables de l'album, on peut vous conseiller les excellents "Good Things Come To Those Who Waits", "Kiss me quick", dont l'univers sonore et visuel ne sont pas sans rappeler le travail d'un certain Justin Timberlake, "Money", la touche ballade "Over and Over again" ou encore l'entraînant "Freedom". L'album est globalement très réussi, avec quelques pistes de remplissage, mais permettant de mieux appréhender le talent du jeune homme. Plongé au sein d'un groupe formé de toute pièce, Nathan Sykes n'avait que peu de marge pour démonter l'étendue de son talent. Peu connu en France, malgré le public acquis lors de l'expérience boys band, il mérite néanmoins que vous lui accordiez une oreille attentive. Âgé de seulement 23 ans, le jeune homme a des réserves et pourrait bien se placer comme le digne héritier de Bruno Mars un jour. En tous cas il en prend tranquillement le chemin et commence même à collaborer avec d'autres artistes de renom, notamment Ariana Grande, avec laquelle il a réenregistré une version inédite de son single "Over and Over again", lui permettant de récolter quelques 8 millions d'écoutes rien que sur Youtube. D'ailleurs le 12 mars 2015, Nathan sortait son premier single solo "More Than You’ll Ever Know", une chanson décrivant sa relation et sa séparation avec la chanteuse Ariana Grande avec qui il fut en couple d'août à décembre 2013. Les choses semblent être au beau fixe depuis pour les deux jeunes artistes qui unissent leur voix pour une collaboration des plus réussies. Tout semble fonctionner pour le jeune artiste qui prendra prochainement la route de la scène afin de présenter son univers et ses chansons en live aux quatre coins du monde.

Ecoutez cet album grâce à notre partenaire Deezer :

Pour en savoir plus sur Nathan Sykes :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
13j | 0 | 753
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
17j | 0 | 1028
| Disques
Note rédaction
Grâce à son nouveau triple album Le Manifeste Lulu, Damien Saez vient de signer un opus d'une...
26j | 0 | 25730
| Disques
Note rédaction
Ex-metteur en son du Saïan Supa Crew, l’électron libre de la scène française...
54j | 0 | 839
| Disques
Note rédaction
L'acteur rabelaisien que la Dame en noir aimait à surnommer "l'amant à mille bras" reprend...
54j | 0 | 984
| Disques
Note rédaction
Fort du succès de son précédent album de duos, le chanteur de variété portugaise Tony...
54j | 0 | 700
| Disques
Note rédaction
Fait d’urgence et armé de sa prose-combat, Cyril Mokaiesh est de retour avec un troisième album offensif...
94j | 0 | 609
| Disques
Note rédaction
Yves Jamait sort son deuxième album live Je me souviens… Le concert. Une trace en public aux arrangements...
97j | 0 | 343
| Disques
Note rédaction
Après trois longues années de silence total et deux derniers albums peu convainquants, Saez revient enfin avec...
129j | 0 | 1646
| Disques
Note rédaction
En avril dernier, Eddy Mitchell est remonté sur scène alors qu’en 2011 on pensait qu’il nous avait...
138j | 0 | 321

A lire également

| Films
Note rédaction
Pour son troisième film, Stéphane Robelin retrouve Pierre Richard, qu'il avait déjà...
10j | 0 | 640
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
13j | 0 | 753
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
17j | 0 | 1028
| Films
Note rédaction
A la fin du XVIIIe siècle, Belle s'ennuie dans un petit village isolé en France et elle trouve refuge dans...
20j | 0 | 1082
| Films
Note rédaction
Ce portrait en quatre actes d'une seule et même personne, à savoir une jeune femme en proie à de...
26j | 0 | 807
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Lorie
| Musique
1664j | 2 | 3424
Alexandre Laly
| Humour
2721j | 1 | 2413
Mickaël Miro
| Musique
2165j | 3 | 2231
Laurie Cholewa
| Télévision
3472j | 5 | 2643
Yseult
| Musique
899j | 1 | 1173

Page générée en 0.466 secondes.