24 passionnés en ligne
Critique
Nora Hamzawi : entre stand-up rôdé et sorties de scène improvisées
Paru le 24/01/2017 à 22:46
Note rédaction
Note internautes

Sous ses airs de fausse intello, Nora Hamzawi se révélera bien plus délurée qu'il n'y paraît. Dans son spectacle elle fera tomber les tabous, et n'hésitera pas à afficher son public. Gare à vous, cette parano a les yeux partout !

Il est un peu plus de 21h30 quand Le République sera plongé dans le noir. Nora Hamzawi fera son apparition par la salle, démarrant au quart de tour son stand up délirant où le public sera son point d'appui. Qu'un spectateur la prenne en photo, elle rebondira dessus ; qu'un spectateur envoie un texto en plein spectacle et il sera affiché devant toute l'audience ; qu'un autre bâille aux corneilles pour être immédiatement repéré par la jeune femme. Nora est capable de sortir de son texte de longues minutes durant, se nourrissant de son public pour proposer chaque soir une expérience inédite. Bien que le spectacle soit rodé et que la jeune femme décrive la femme moderne acidulé sous tous ses travers, elle s'autorisera quelques sorties de scène ubuesques réussies, narguant le public et démontrant sa grande capacité d'improvisation. Véritable moyen de casser la routine, finalement l'humoriste se nourrit d'un public toujours plus inspirant. Sous ses faux airs de bourgeoise du 16e, la jeune femme se révélera être la bonne copine idéale, toujours prête à boire un verre et faire la fête. Tel un train lancé à pleine vitesse, Nora Hamzawi vous embarque dans son univers où tout vibre en accéléré. Peu de temps morts et peu de moments où l'énergie retombe, elle maîtrise son stand-up, déjà à l'affiche de la capitale depuis 2013. Elle qui aurait pu tomber dans une routine qui se serait fait sentir a eu l'intelligence d'inclure énormément de portes de sortie à son spectacle. Toutes ces improvisations ponctueront le spectacle et tiendra le spectateur attentif, étant pris pour cible à chaque reprise. L'humoriste s'autorisera quelques moments bien à elle, ajoutant à sa folie et sa capacité à habiter la scène. N'ayant pas peur de mêler dans un même spectacle des chansons de Viktor Lazlo ou encore Yelle, Nora balaiera toutes les catégories de femmes, de la plus glamour à la plus délurée, démontrant qu'il y a en chacune d'elle une part de l'autre.

Dévergondée juste ce qu'il faut sans tomber dans le trash, elle osera aussi aller sur les terrains glissants du pet au lit, de la sodomie ou encore les relations hommes-femmes. Jamais vulgaire elle flirtera avec les limites et donnera juste ce qu'il faut pour nous faire mourir de rire sans nous choquer. Hyper à l'aise sur scène, Nora sait jouer des situations et se nourrir de l'énergie renvoyée par le public. Celui-ci ne s'y trompe pas pour un spectacle qui joue en permanence les prolongations. Son écriture fine et son aisance en public n'y sont pas étrangers. Même le présentateur Yann Barthès est tombé sous son charme en fin d'année en lui proposant une chronique hebdomadaire dans son talk-show Quotidien sur TMC. Une explication de plus de voir le public de plus en plus nombreux se masser chaque soir devant la salle. En complément de son spectacle, et de sa chronique, la jeune femme vient également de sortir un livre intitulé 30 ans, 10 ans de thérapie aux éditions Mazarine. Obsessionnelle à la vie comme à la scène, Nora Hamzawi est une femme sans tabous, naturelle et moderne. La bonne copine idéale qu'on aimerait tous avoir mais gare à vous : derrière ses grandes lunettes se cache une jeune fille délirante et terriblement acharnée. Gardez-là de votre côté de peur de voir vos plus grands travers révélés. Après tout, on nous a bien dit que les brunes ne compte pas pour des prunes !

Pour en savoir plus sur Nora Hamzawi :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Spectacles
Note rédaction
Le temple parisien de l'esprit chansonnier fait salle comble. Rires garantis avec des chansonniers, véritables...
17j | 0 | 730
| Spectacles
Note rédaction
Après le succès de "Ma Belle-mère, mon ex et moi", voici la suite tout aussi...
17j | 0 | 896
| Spectacles
Note rédaction
Sympathique à souhait et bien aminci, le truculent Issa Doumbia fait fondre le cœur d’un public acquis,...
17j | 0 | 135
| Spectacles
Note rédaction
Rachid Badouri est de retour en France avec son second spectacle Badouri Rechargé. Depuis son premier...
29j | 0 | 281
| Spectacles
Note rédaction
Beaucoup la connaisse pour son rôle d'employée de bureau dans la série WorkingGirls diffusée...
31j | 0 | 266
| Spectacles
Note rédaction
Michaël Hirsch est l’étoile montante de l’humour. Son premier seul en scène, Pourquoi ? est un...
35j | 0 | 737
| Spectacles
Note rédaction
Véritable amazone s'ébrouant dans les urgences d'un hôpital, Denise n'est pas une femme...
37j | 0 | 195
| Spectacles
Note rédaction
Belle surprise que le spectacle pour enfants Mary Candie's qui est un enchantement féérique et...
64j | 0 | 182
| Spectacles
Note rédaction
Pascal Légitimus s'est lancé dans le one-man-show en 2011 avec son premier spectacle Alone Man Show....
64j | 0 | 186
| Spectacles
Note rédaction
Fort de son succès à l’Alhambra, Mado La Niçoise joue les prolongations aux Folies...
66j | 0 | 184

A lire également

| Films
Note rédaction
Loin d'être un blockbuster, et avec des acteurs pour la plupart (encore) méconnus, ce film au rythme un peu...
17j | 0 | 278
| Spectacles
Note rédaction
Le temple parisien de l'esprit chansonnier fait salle comble. Rires garantis avec des chansonniers, véritables...
17j | 0 | 730
| Spectacles
Note rédaction
Après le succès de "Ma Belle-mère, mon ex et moi", voici la suite tout aussi...
17j | 0 | 896
| Spectacles
Note rédaction
Sympathique à souhait et bien aminci, le truculent Issa Doumbia fait fondre le cœur d’un public acquis,...
17j | 0 | 135
| Films
Note rédaction
Le 22 novembre 1963, le Président américain John F. Kennedy est assassiné alors qu'il est à...
17j | 0 | 937
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Sophie Delila
| Musique
3027j | 2 | 1241
Dave Dario
| Musique
1766j | 0 | 708
Ramon Mirabet
| Musique
1362j | 0 | 1397
Milos Karadaglic
| Musique
1981j | 0 | 1160
Pierre Federicci
| Musique
1726j | 0 | 1550

Page générée en 0.625 secondes.