21 passionnés en ligne
Critique
Seul sur scène, Pascal Légitimus peine à nous convaincre
Paru le 23/12/2016 (mis à jour à 01:12:54)
Note rédaction
Note internautes

Pascal Légitimus s'est lancé dans le one-man-show en 2011 avec son premier spectacle Alone Man Show. Aujourd'hui, il revient avec un second one-man-show Legitimus Incognitus. Un spectacle qui surfe sur la vague des Inconnus, sans en avoir l'efficacité.

Lorsque l'on dit aller voir le spectacle de Pascal Légitimus, on s'attend à voir une bête de scène débarquer. Indéniablement, c'est le cas. L'artiste a un talent d'interprétation de ses personnages qui nous tient en haleine durant tout le spectacle. Malheureusement, c'est un des seuls points positifs du spectacle.

Tout d'abord, nous regrettons l'absence de structure du show. Pascal Légitimus commence directement le spectacle par un sketch qui se veut nous propulser dans une ambiance zen grâce à un personnage loufoque qui escroque ses patients. Pour la fin du spectacle, il faudra se contenter de jeux de mots sur le mot "selfie". Les sketchs s'enchaînent ainsi avec quelques clins d'oeil entre eux, mais sans réel but. On ne comprend pas vraiment le fond du spectacle, qui essaye de faire rire sur la société actuelle, sans pour autant dénoncer quoi que ce soit ou être réellement personnel.

Le grand moment gênant du show était lors de son sketch sur le parcours des spermatozoïdes. La thématique est en soit dérangeante, et encore une fois, si l'interprétation des personnages (en l'occurrence, des différents spermatozoïdes...) était clairement réussie, les blagues sont pour autant relativement lourdingues, et peu subtiles. Soit dit en passant, Pascal Légitimus écrit ses textes avec Rémy Caccia et Edouard Pluvieux, et n'est donc pas le seul responsable.

On sent également que Pascal Légitimus essaye de jouer sur la vague jeune du stand-up, en se prêtant à un exercice qui ne lui va pas forcément, et surtout, qui sonne faux. Cela se ressent dans les thématiques éculées qu'il aborde durant son spectacle, comme la traditionnelle comparaison entre les couples au début de leur idylle, et quelques années plus tard. Même les moments personnels du spectacle, lorsqu'il évoque son rôle de père, par exemple, ne sonnent pas justes. Nous avons l'impression que Pascal Légitimus joue lui-même le rôle de Pascal Légitimus qui se doit d'être le jovial que l'on connaît des Inconnus. Cela créer ainsi une distance avec l'artiste, qui pourrait pourtant rayonner.

Nous ressortons donc malheureusement déçus de ce one-man-show, non pas parce que Pascal Légitimus est seul sur scène, mais surtout parce que le comédien tente de se donner une image qui n'est pas la sienne. Le comédien joue également beaucoup avec son passé d'Inconnus, dès le titre de son one-man-show Legitimus Incognitus, mais aussi à travers de nombreux jeux de mots dans son spectacle, ou encore à la fin du show, lorsqu'il propose une séance de selfie à ses fans qui photographient davantage l'ancien Inconnus que Pascal Légitimus lui-même. Peut-être que Pascal Légitimus devrait se concentrer d'avantage sur ce qu'il est vraiment plutôt que sur ce qu'on attendrait de lui, car vu ses énormes talents d'interprétation, nul doute que le comédien pourrait donner un spectacle grandiose, que l'on rattacherait enfin à Pascal Légitimus, et non à son étiquette d'ancien Inconnus.

Pascal Légitimus dans Legitimus Incognitus. Jusqu'au 31 décembre au Grand Point Virgule et en tournée dans toute la France début 2017. Informations et réservations sur le site du comédien.

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Spectacles
Note rédaction
Fortes de leurs succès depuis près de deux ans, les Coquettes vont partir en goguette à l'Olympia le...
27j | 0 | 774
| Spectacles
Note rédaction
Le cap du deuxième spectacle est toujours une épreuve pour un humoriste, surtout quand il a cartonné...
31j | 0 | 872
| Spectacles
Note rédaction
Après un premier passage dans la capitale et un détour plutôt remarqué au Festival Off...
31j | 0 | 759
| Spectacles
Note rédaction
C'est une débauche de bonne humeur, de folie furieuse, de costumes déjantés et de tubes gay-friendly...
34j | 0 | 1092
| Spectacles
Note rédaction
Mathieu Madénian est actuellement à l'Apollo Théâtre et en tournée dans toute la France...
44j | 0 | 952
| Spectacles
Note rédaction
Faisant le grand écart entre les musiques de Queen, Michael Jackson ou David Bowie, les nouvelles créations...
47j | 0 | 670
| Spectacles
Note rédaction
C'est au Palais des Congrès de Paris, avant un départ en tournée dans toute la France, que le grand...
48j | 0 | 591
| Spectacles
Note rédaction
Cette comédie douce-amère qui met en scène la cohabitation sous haute tension d’un couple qui ne...
51j | 0 | 1003
| Spectacles
Note rédaction
Encouragé par le succès phénoménal de son film culte sorti en 2004, le réalisateur...
53j | 0 | 781
| Spectacles
Note rédaction
Le comique échappé du Vieux-Port de Marseille est monté à la capitale pour présenter son...
53j | 0 | 1881

A lire également

| Films
Note rédaction
Pour son troisième film, Stéphane Robelin retrouve Pierre Richard, qu'il avait déjà...
9j | 0 | 596
| Disques
Note rédaction
Dix ans après son dernier album et encerclé par la fervente section du groupe de rock Carré Blanc,...
12j | 0 | 716
| Disques
Note rédaction
Après des réorchestrations personnelles, puis orientales, la chanteuse reprend les chansons de Serge...
16j | 0 | 986
| Films
Note rédaction
A la fin du XVIIIe siècle, Belle s'ennuie dans un petit village isolé en France et elle trouve refuge dans...
19j | 0 | 1078
| Films
Note rédaction
Ce portrait en quatre actes d'une seule et même personne, à savoir une jeune femme en proie à de...
25j | 0 | 803
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Arno Santamaria
| Musique
1713j | 0 | 1000
Fabien Duclerc
| Musique
2211j | 0 | 513
Quentin Elias
| Musique
3450j | 14 | 10261
Kendra Morris
| Musique
1183j | 0 | 785
Victoria Petrosillo
| Musique
1857j | 8 | 2046

Page générée en 0.614 secondes.