32 passionnés en ligne
Interview
Interview de Léa Paci
Paru le 21/12/2016 à 10:15

Léa Paci vient de sortir le clip de son premier single "Pour aller où ?". Visionné plus de 30 000 fois en seulement quelques jours, ce premier morceau est la promesse d'un album réussi qui sortira courant 2017. Nous avons voulu en savoir plus sur cette chanteuse de seulement 20 ans.

Ton nouveau titre s'appelle "Pour aller où ?", mais on aimerait savoir d'où tu viens.

Je viens de Champigny-sur-Marne dans le 94. Je viens de fêter mes 20 ans, et j'ai fait beaucoup de théâtre pendant 11 ans. Je chantais depuis petite, mais c'est vraiment le théâtre qui m'a ouvert à ce milieu-là, au gout de la scène et du partage avec le public. J'avais beaucoup de copains qui faisaient de la musique, et j'y ai pris goût. Je me suis dis que j'allais faire un peu de musique dans ma chambre, alors j'ai acheté une guitare. Je ne savais pas du tout en jouer et je me suis mis sur YouTube à regarder des vidéos de reprises que j'avais envie de faire, et je reproduisais. Je passais des heures à essayer de reproduire ce que je voyais à l'image en mettant pause, jusqu'au moment où ça sonnait pareil !

J'ai fait ça pendant 3 ou 4 ans, puis j'ai commencé à poster des vidéos sur YouTube pour rigoler avec un copain et avoir des avis extérieurs que ceux de ma famille et mes amis. En fait, on se rend compte que YouTube est une vraie interface avec les personnes du monde professionnel de la musique. Il y a des personnes qui passent leurs journées à chercher des artistes comme ça ! Moi c'est par là que j'ai été repérée, donc je défendrais corps et âme tous les artistes qui font de la guitare dans leur chambre comme je l'ai fait à l'époque !

En parlant de théâtre, quelles sont tes pièces cultes ?

J'ai fait du théâtre dans une troupe indépendante, pas au conservatoire. On a par exemple joué du Bertolt Brecht. Quand j'ai commencé à faire de la musique, j'avais des profs de théâtre qui aimaient bien rallier d'autres arts au théâtre, donc on s'est, par exemple, retrouvé à jouer West Side Story. Je jouais Maria, donc ça m'a permis de chanter.

Récemment, il y a un an ou deux, on avait monté Don Quichotte, on avait fait toute la bande originale sur scène. C'est vrai que ça toujours été un tandem pour moi puisque j'ai souvent chanté sur mes pièces de théâtre, et c'est de là que m'est venu un peu le goût.

J'aime aussi beaucoup Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare qui est une de mes pièces favorites, mais après c'est plus de la comédie musicale comme West Side Story qui est un élément phare de ma culture.

Et quelles sont tes influences musicales ?

Si on part de l'ancien pour aller au plus récent, ça peut passer par du Gainsbourg, du France Gall, du Françoise Hardy, du Michel Delpech, et ça va jusqu'à Julien Doré, Vianney, The Avener, Woodkid... Il y a beaucoup de choses extrêmement différentes qui m'inspirent et c'est pour ça que dans "Pour aller où ?" et dans l'album à venir, il va y avoir pas mal de choses différentes.

Comment on se retrouve à 20 ans avec un tube entre les mains ?

Grâce à ces quelques vidéos postées sur YouTube ! J'ai eu la chance d'être contactée par Yohann Malory et Tristan Salvati avec qui je travaille. A l'époque, ils cherchaient quelque chose un peu dans les influences de Drake, et en l'occurrence j'avais fait une reprise de "Hold On, We're going Home" de Drake. Ils m'ont vu sur cette reprise-là et m'ont contacté. Je les ai rencontrés, ils m'ont demandé si ça m'intéressait de travailler avec eux. J'ai évidemment dit "oui", c'était une opportunité folle ! On a travaillé pendant un peu plus d'un an et demi en autarcie, en studio tous les trois. On a composé, écrit et interprété plus d'une vingtaine de morceaux, on avait vraiment un gros panier avec beaucoup de choses à l'intérieur. Ensuite, on a sélectionné pour avoir un film conducteur  et quelque chose de cohérent. On l'a présenté en début d'année et Elektra a eu, je crois, un vrai coup de cœur pour le projet. Après ça, c'est allé très vite.

Je ne sais pas comment on fait pour avoir ça à 20 ans, je dirais que c'est beaucoup de chance et savoir saisir les opportunités qu'on nous offre.

Où en est la préparation de l'album, prévu pour 2017 ? Tous les titres sont bouclés ?

On a un certain nombre de titres. On ne veut pas du tout s'arrêter de créer, parce que le temps passe et qu'il arrive de se lasser de certains morceaux qu'on a créés parce qu'il y a un an et demi ou deux ans, je n'étais pas la même. J'étais plus jeune, j'avais d'autres choses à raconter. Aujourd'hui, il m'arrive des choses dont j'ai envie de parler aussi. Je continue à composer et à écrire, justement pour qu'il y ait des morceaux entièrement écrits et composés par moi. Je pense que c'est important, même si la façon avec laquelle on a travaillé qui était en tandem était intéressante. Je racontais toute ma vie sans filtres et Yohann prenait tous les éléments pour écrire des morceaux qui étaient très proches de moi.

Aujourd'hui, je ressens le besoin d'écrire avec mes propres mots et de composer vraiment comme j'ai envie. Ils ont été extrêmement sympathiques et bienveillants, ils m'ont toujours écouté, donc ça permet de faire faire un travail qui est très proche et un album qui va être vraiment autobiographique.

C'est ton premier album, et pourtant on ressent une belle maturité dans ton processus créatif.

Oui, car le fait que ce soit tout nouveau pour moi fait que je ne sais pas du tout quelles sont les étapes du processus "normal". Généralement, c'est assez rare de pouvoir travailler pendant un an et demi en studio sans limite de temps, avec des personnes qui sont déjà légitimes dans leur milieu. C'est rare, donc j'en ai profité, et en même temps je dois leur faire honneur. Je n'ai pas du tout envie de me reposer sur leur légitimité à eux pour moi me faire une place. J'ai quelque chose à défendre, je ne prétends pas forcément être une chanteuse à voix, à pouvoir faire des envolées lyriques. Par contre, je pense que j'ai vraiment une histoire à raconter et j'ai vraiment envie de la raconter avec beaucoup de sincérité. Aujourd'hui, certains morceaux, je n'ai plus la même sincérité à les raconter, donc je préfère en créer des nouveaux pour être prête à les défendre sur plusieurs mois et plusieurs années, j'espère !

Petite question bonus, les fêtes approchent, qu'elles seront tes résolutions pour 2017 ?

Créer plus, et me mettre au piano. Puis faire un peu de sport et ne pas trop manger pendant les fêtes, ce serait une bonne résolution déjà, qu'il faut que je prenne avant les fêtes ! (rires)

Sinon, je ne sais pas si c'est une résolution, mais mon objectif de 2017 serait de pouvoir vivre de ma musique et aller faire de la scène pour partager avec le public... Et bien sûr, être toujours suivie par Pôle Culture !

En attendant la sortie de son album en 2017, vous pouvez visionner le clip de "Pour aller où ?" de Léa Paci, et la suivre sur Twitter et Facebook.

Pour en savoir plus sur Léa Paci :

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Musique
29j | 0 | 962
| Musique
93j | 0 | 6456
| Musique
133j | 0 | 934
| Musique
133j | 0 | 1023
| Musique
139j | 0 | 8070
| Musique
156j | 0 | 1465
| Musique
162j | 0 | 1296
| Musique
177j | 0 | 1051
| Musique
183j | 0 | 1229
| Littérature
195j | 0 | 1249
| Musique
206j | 0 | 811
| Musique
218j | 0 | 1386
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Albin de la Simone
| Musique
3298j | 0 | 1050
Mozart l'Opéra Rock
| Musique
1028j | 5 | 7530
Imany
| Musique
2330j | 0 | 1016
Mickaël Miro
| Musique
2168j | 3 | 2240
Tom Frager
| Musique
1333j | 0 | 856

Page générée en 0.504 secondes.