29 passionnés en ligne
Interview
Interview de Elsa Lunghini
Paru le 12/08/2008 à 17:40

4 ans après son dernier album studio 'De lave et de sève' sorti en 2004, Elsa Lunghini fera son grand retour dans les bacs le 08 septembre prochain avec son sixième album éponyme, réalisé et écrit par Da Silva ! De ses débuts à sa carrière au cinéma, en passant par son engagement aux oeuvres de charité et la musique, Elsa se dévoile et nous parle de son retour... interview !

Bonjour Elsa et bienvenue sur votre portail. Vous êtes née à Paris, de parents artistes. Quels souvenirs marquants gardez-vous de votre enfance ?

Un des souvenirs marquants de mon enfance est d’avoir vu mon père faire la manche dans des restaurants pendant 10 ans pour nourrir sa famille. Je venais le voir chanter régulièrement et devais m’éclipser au moment où il sortait sa corbeille. Il était très mal à l’aise que j’assiste à ça. J’avais beaucoup d’admiration pour son courage…

Vous débutez à l’âge de 7 ans une carrière au cinéma. Comment y êtes-vous venue si jeune ?

J’ai débuté au cinéma par hasard. C’était lors d’un dîner chez ma tante. Dominique Besnehard qui était son agent, m’a demandé si je voulais passer un casting pour le film « Garde à vue » de Claude Miller, ce que j’ai fait…Ensuite tout s’est enchaîné assez rapidement.

Vous avez tout au long de votre carrière enchaîné les tournages. Y a-t-il un film qui vous a marqué plus que les autres ?

Le film le plus marquant est à posteriori « Garde à vue ». Je me suis rendue compte bien plus tard de la chance que j’avais eu de rencontrer de si grands acteurs.

On vous a beaucoup vu au cinéma, et plus volontiers que sur le petit écran. On dit souvent que le monde du cinéma est fermé, est-ce le cas ?

Le monde du cinéma est assez fermé. Si vous ne faîtes pas partie de cette famille, il est très difficile d’y entrer. Je pense qu’il y a pas mal d’a priori. La télévision, en ce qui me concerne me propose plus de choses.

Regrettez-vous de ne pas avoir joué plus de fictions pour la télé ou des séries ?

J’ai été assez sélective jusqu’à maintenant concernant les fictions. Je recherche surtout des projets qui me donnent vraiment envie de tourner, que les rôles soient excitants ? Ce n’est pas souvent le cas !

Parallèlement à votre carrière dans le cinéma, vous célébrez cette année vos 20 années de carrière dans la musique. Quel regard portez-vous sur le chemin que vous avez parcouru ?

Mon regard sur ces 20 ans passés est surtout un regard impressionné par la vitesse du temps qui passe ! J’ai grandi, dans tous les sens du terme, en faisant mon métier. J’ai vécu plein de moments heureux, d’autres plus difficiles. Je me suis construite au fil des ans…en chantant ! ce qui est une grande chance. Et je profite pleinement aujourd’hui de la possibilité qui m’est offerte de continuer de faire ce métier que j’aime…

Vous enregistrez à l’âge de 13 ans votre premier tube « T’en vas pas » et restez classée 8 semaines n°1 du TOP singles, vous avez réalisé à l’époque que vous aviez autant de succès ?

A 13 ans il est difficile de réaliser un succès aussi soudain. Je n’avais pas d’ambition particulière. Lorsque l’on m’a appris que j’étais n°1 au top 50, ça m’a fait plaisir mais j’étais surtout heureuse de voir le bonheur des gens autour de moi. J’avais l’innocence, la pureté de l’enfance…

En 1988 vous quittez le lycée et lancez votre premier album. Avec le recul vous vous dites que vous aviez l’insouciance de l’âge ou déjà une grande détermination ?

J’ai quitté le collège d’abord parce que cela devenait impossible de suivre une scolarité normale. J’étais très souvent absente et cela était très mal vu. Ensuite parce la vie au sein de l’école était pénible pour moi. J’étais très timide et introvertie et vivais très mal cette situation. Je ne sais pas si j’avais une grande détermination mais une force de caractère certainement pour pouvoir faire face à ce changement de vie aussi radical.

Vous réalisez par la même occasion un autre rêve en chantant « Un roman d’amitié » avec Glenn Medeiros, dont vous étiez fan. Comment s’est passée cette rencontre ?

Sans être fan de Glenn Medeiros à l’époque, j’aimais bien son single. Lors de l’émission « Sacrée soirée » on m’a fait la surprise de le faire venir sur le plateau. Nos producteurs respectifs ont eu l’idée de nous faire faire un duo.

Quels souvenirs gardez-vous de ce duo ?

C’était très agréable. Je suis partie aux Etats unis pour enregistrer le titre et faire le clip. Y a pire ! Mais tout ça me semble très loin !

En 1990 vous sortez votre deuxième album, mais le succès est moindre. Comment l’expliquez-vous ?

Même si le succès du 2eme album était moindre par rapport au 1er, tout est relatif ! Les ventes à cette époque restaient élevées. J’ai enregistré cet album à Londres avec un réalisateur anglais, qui nous a vu arriver de loin. Il ne s’est pas véritablement investi dans le travail, moi j’étais très mal à l’aise et je trouve que ça se ressent. Il manque un peu d’âme et de chaleur dans ce disque.

Quels souvenirs gardez-vous de votre premier Olympia ?

Le premier Olympia reste un moment magique. A 17 ans c’était une chance et en même temps un gros stress. Mais le public était là chaque soir, me donnant une chaleur et un amour incroyables. Que ce soit à l’Olympia ou dans toutes les villes dans lesquelles je suis allée durant la tournée qui a suivie, la température de la salle était très élevée !!!

En 1992, vous sortez un troisième album pour casser votre image de chanteuse adolescente. Vous aviez besoin de montrer à votre public que vous grandissiez ?

J’avais 19 ans et l’envie à ce moment-là que l’on me voit autrement qu’une douce petite fille. Je crois que comme toutes jeunes filles, j’avais surtout besoin de dire à mon père que j’avais grandi ! J’ai fait une petite crise d’adolescence tardive, un peu maladroite.

4 ans plus tard, vous revenez avec un quatrième album, dont vous signez la majorité des textes. C’était important d’affirmer votre style avec vos propres mots ?

Je venais à peine d’être maman et le besoin d’écrire mes propres textes s’est imposé à moi comme une évidence. J’écrivais déjà depuis longtemps mais la naissance de mon fils m’a donné des ailes pour m’extérioriser.

Vous quittez par la suite votre maison de disques et devrez attendre 5 ans pour pouvoir refaire un album. Comment avez-vous vécu cette rupture ?

J’ai profité de cette rupture pour faire d’autres choses. J’ai vraiment pu jouer mon rôle de mère, profiter de mon histoire sentimentale. Avoir du temps pour moi et les miens…Et prendre mon mal en patience !

« De lave et de sève », votre cinquième album confirme vos talents d’auteur et d’interprète. Allez-vous ajouter une corde à votre arc avec la composition des musiques ?

Comme pour l’écriture il y a quelques années, j’ai des compos dans mes tiroirs qui restent fermés à double tour ! Peut-être que le déclic se fera un jour et que je pourrais les faire écouter, avoir confiance en moi.

Vous êtes toujours très impliquée dans les œuvres caritatives, comme les Enfoirés et Sol en Si. C'est un rendez-vous incontournable pour vous ?

Si on me demande d’être présente, je le suis. Ca me semble tellement normal.

Vous venez de finir l’enregistrement de votre nouvel album, en collaboration avec Manu Da Silva. Comment s’est passée votre collaboration ?

La rencontre avec Manu s’est faite très simplement. Je l’ai contacté pour qu’il écrive éventuellement 2 titres et à la fin du rendez-vous il me proposait d’écrire l’album et de le réaliser. C’était au-delà de ce que je pouvais espérer. Tout s’est fait très vite. On s’est rencontré en novembre dernier, en mars l’album était bouclé. On a beaucoup échangé. Il a su capter des choses chez moi que l’on retrouve dans les textes. Il a eu cette intelligence de respecter mon univers tout en m’offrant le sien. Il y a des rencontres magiques dans la vie…

Qu’a-t-il apporté à votre musique ?

Il m’a apporté un nouveau souffle. Une maturité vocale également. J’ai chanté dans des tonalités proches de ma voix parlée, c’est-à-dire plus grave que les tonalités dans lesquelles j’avais l’habitude de chanter. Il m’a donné la possibilité d’être totalement moi-même et ça c’est précieux !!!

Quels seront les thèmes abordés dans ce nouvel album ?

Les thèmes abordés tournent autour d’histoires d’amour ! Souvent des histoires qui s’essoufflent mais toujours avec une force de vie et un immense espoir de l’avenir. Il n’y a jamais de tristesse. Il y a également deux titres composés et écrits par Dominique A et deux textes de moi.

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau single « Oser » ?

Le single « Oser » est composé et écrit par Manu Da silva. Il parle d’un couple qui boit des verres à ce qu’ils ont perdu, à ce qu’ils n’ont pas réussi ensemble tout en regardant vers l’avenir avec un grand d’espoir de vie…

Est-ce vous pensez à la scène quand vous concevez un album ?

Je ne pense pas spécialement à la scène lors de la conception de l’album mais une fois l’enregistrement terminé la mécanique du live se met en place…

Est-ce qu’une tournée est prévue afin de présenter vos titres au public ?

Oui une tournée est prévue à partir de février prochain avec quelques dates parisiennes. J’ai hâte d’y être…

Quel sera la part de vos anciennes chansons par rapport aux nouvelles ?

Il est évident que certains titres de « mon enfance » ne feront pas partie du show. Je ferai un choix parmi les trois albums de mon répertoire « adulte ».

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Vous pouvez me souhaiter d’être la plus heureuse possible !

Pour terminer cette interview, un dernier mot pour les lecteurs de votre portail ?

A très bientôt, j’espère…sur la route.

Merci beaucoup Elsa d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, on rappelle que votre nouvel album éponyme sera dans les bacs dès le 08 septembre et que vous serez en tournée en 2009, et notamment du 27 au 31 janvier 2009 au Café de la Danse à Paris. Bonne continuation et encore merci !

Références :

Site officiel d'Elsa Lunghini !
MySpace officiel d'Elsa Lunghini !

CLIP DU PREMIER SINGLE 'OSER' :

Pour en savoir plus sur Elsa Lunghini :

Vous avez la parole

J'adore Elsa !!! Et merci beaucoup pour cette interview !!! }37{ Je me suis déjà pré-commandre son nouvelle album !!! }0{
Mag62 | 14/08/2008, à 11:36
Donner votre avis sur le sujet
Wow trop belle interview P'tit Blog!! Vous etes devenus des pros franchement }3{ Pour l'album, au debut j'etais pas trop chaud au changement par rapport au son pop et R&B "De larme et de seve", mais le fait qu'elle dise que sa collaboration avec Da Silva a apporte de la nouveaute a sa voix m'a fait change d'avis :D Je pense que cet album risque d'etre geant!
mamou | 12/08/2008, à 21:41
Donner votre avis sur le sujet
BVO pour oser , contnue à nous faire rever
emeraude07 | 12/08/2008, à 20:24
Donner votre avis sur le sujet
Merci Elsa, merci Julien, et à très vite sur scène, ou ailleurs... THierry
THierry | 12/08/2008, à 18:36
Donner votre avis sur le sujet
VITE VITE ENCORE UN RETOUR TRES ATTENDU!!!!!EN TOUT CAS LE 1ER EXTRAIT EST PAS MAL!!! }1{
julien34 | 12/08/2008, à 17:59
Donner votre avis sur le sujet

La rédaction vous recommande

| Musique
85j | 0 | 1265
| Musique
149j | 0 | 7069
| Musique
183j | 0 | 1479
| Musique
188j | 0 | 1387
| Musique
189j | 0 | 1333
| Musique
195j | 0 | 9020
| Musique
212j | 0 | 1967
| Musique
217j | 0 | 1636
| Musique
233j | 0 | 1233
| Musique
239j | 0 | 1389
| Littérature
251j | 0 | 1505
| Musique
261j | 0 | 950
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Stanislas
| Musique
1127j | 0 | 1717
Sarah Caillibot
| Musique
668j | 1 | 2373
Bang Gang
| Musique
3300j | 0 | 1531
Dracula l'amour plus fort que la mort
| Musique
2254j | 3 | 6793
Puggy
| Musique
2673j | 0 | 3680

Page générée en 0.419 secondes.