21 passionnés en ligne
Interview
Interview de Miss Dominique
Paru le 09/06/2009 à 20:35

Présenté par le premier extrait C'est trop, Miss Dominique revient avec son second opus Si je n'étais pas moi qui succède à son premier album double disque d'or auréolé d'une Victoire de la Musique. Elle nous parle de son succès, de son regard face au métier et de son dernier album... c'est parti pour l'interview !

Bonjour Miss Dominique et bienvenue sur votre portail ! Tu nous présentes ton second album qui succède à un album de reprises principalement... as-tu l'impression de plus te livrer ?

J'ai l'impression que je me livre encore plus mais j'ai bien conscience que tout cela est possible grâce au succès du premier album. Mon premier album reste un tremplin. J'avais quand même écrit quatre chansons qui étaient hyper personnelles. Pour moi, un artiste doit se renouveler et si Dieu me prête vie pour un troisième album, j'essaierai encore de me renouveler pour avoir l'impression de renaître, de recommencer.

Ton premier album a été couronné de succès mais tu sais bien que d'autres candidats connaissent un destin moins chanceux. Comment as-tu reçu ce succès ?

Je ne sais pas si c'est une force ou une faiblesse mais je ne me rends compte de rien. Comme je ne me rends compte de rien, je n'ai pas peur alors je fais sans me poser de questions. Là on est en 2009 et ce n'est que maintenant que je me rends compte de l'impact de l'émission (ndlr : Nouvelle Star). Le succès chez moi c'est comme quand on respire : on s'en rend compte quand on étouffe.

Tu dis que cela peut être une faiblesse mais ce recul peut aussi être une force...

Par exemple, pour la Nouvelle Star: je ne connaissais pas l'émission ni le concept. J'y suis allée pas du tout apprêtée. J'ai chanté devant un jury de 4 personnes et le lendemain je devais passer devant le grand jury mais comme pour moi c'était comme n'importe quel autre casting au monde, j'avais déjà pris mon billet pour rentrer le soir et je devais passer le lendemain le casting du Roi Lion. Donc je ne voulais pas passer le lendemain mais le producteur me disait "Tu ne te rends pas compte !" donc il a contacté le jury pour qu'ils me prennent le jour-même car je ne voulais pas revenir le lendemain. Je pense que c'est ce qui m'a sauvé car je n'étais pas en mode : "qu'est-ce qui pourrait plaire au jury ?". Ensuite de prime en prime, je ne me rendais compte de rien. J'ai commencé à percuter quand on s'est retrouvé à quatre et que le public votait pour moi face aux autres candidats.Je me suis dit : "Il se passe quelque chose". Je n'avais aucune conscience de ce qu'il fallait faire ou pas. Là je suis double disque d'or ainsi qu'une victoire de la musique, et tout ça est emballé dans un placard. Finalement rien n'a changé dans ma vie. La seule chose est qu'aujourd'hui quand je dis que je suis chanteuse, on me croit.

Au sortir de ces émissions, beaucoup de candidats se voient imposés des choix artistiques. Qu'en a-t-il-été pour toi ?

C'est la même chose : c'est maintenant que je me rends compte de la liberté que j'ai eue. Beaucoup d'artistes font la démarche d'envoyer des maquettes aux maisons de disques. Je n'ai jamais fait cela. Je suis arrivée, j'ai dit je veux faire ça et puis c'est tout. Le PDG de Sony est venu me voir et je ne savais même pas ce qu'était une maison de disques donc je ne me suis pas mis de barrières. Quand il m'a demandé ce que je voulais, je lui ai dit : "Moi je veux courir sur scène comme une folle".

C'est comme pour le poids, les gens en font tout un plat mais moi je ne suis pas en extase devant mon image et je ne me rends pas compte de la transformation car j'ai déjà été plus mince, plus grosse...

La création de ce nouvel album a-t-elle été facile ou as-tu connu des doutes ?

Il y a eu des doutes car on a fait plusieurs projets avant d'aboutir. On a fait un autre projet de reprises qu'on a laissé tombé. On voulait faire un album un peu électronique comme fait Christophe Willem mais je ne me reconnaissais pas dedans. Plusieurs fois, je me suis dit qu'on n'y arriverait pas.

Tu gardes toujours un côté soul, black music mais tu gardes la langue française. Comment arrives-tu à faire sonner la langue de Molière ?

C'était mon défi, mon challenge... Je ne sais pas si j'ai réussi... Mon défi est de faire de la musique à sonorité Motown mais comment faire avec le français pour faire sonner...Donc j'ai tenu à écrire tous mes textes et je les ai écrits phonétiquement de façon à ce que ça rime, à ce que ça sonne. En même temps, pourquoi en France on ne pourrait pas avoir ce genre de musique.

Pour ce nouvel album, avais-tu des compositions déjà existantes ?

Il y avait des textes que j'avais depuis longtemps comme Les cinq doigts d'une main. De toutes les façons, tant que l'album n'est pas pressé, on peaufine. Tout dépend aussi des circonstances. Il peut m'arriver quelque chose et j'écris. Le poids de ma différence, je l'ai écrit en dernier. Après tout, puisque tout le monde en parle, autant en parler. Si je n'étais pas moi fait aussi partie des textes que j'ai écrit en dernier: c'est une façon de dire que je me montre telle que je suis.

Pour ce qui est de la musique, on verra pour le troisième album, j'y vais petit à petit...

La photo qui illustre ton album est osée et elle a créé le buzz....

Je ne me suis pas rendue compte de l'impact. Je vois sur internet des titres tels que "Elle a osé", "Elle l'a fait" alors que l'album n'est même pas sorti (ndlr : entretien du 3 juin 2009). On m'a toujours dit être artiste c'est se mettre à nu et bien je le fais. C'est comme quand on a fait la pub pour l'Alhambra dans les abribus : on m'a dit "Dominique tu es sur les Champs Elysées". Je leur ai répondu : "Ah bon, t'es sûr ?"

En fait je pense que beaucoup d'artistes sont très encensés par leur entourage alors que pour ma famille, c'est normal car cela fait 30 ans que je chante et c'est logique. Ils ne sont pas en mode groupie. C'est une bonne façon de garder les pieds sur terre.

Quelle relation as-tu avec ton public ? as-tu gardé des liens avec lui entre tes deux albums ?

En fait j'avais un fan club sur un site mais c'est à double tranchant. Il faut rester en contact mais ne pas être trop proche. Par exemple, pour la chanson Tu me vois d'en haut, on m'écrivait : "Ma mère est morte, elle me voit d'en haut... Ma fille est morte, elle me voit d'en haut... "Au bout d'un moment tu te déconnectes car tu ne peux écouter tous les jours les avis d'obsèques.

Mon premier choc était à la sortie de la nouvelle star car les gens connaissaient mon prénom. Il y a une proximité mais les gens tu ne les connais pas.

Au début à la Nouvelle Star, je lisais tous les commentaires sur internet et c'était hyper violent : "On t'aime pas, t'es qu'un gros tas de graisse...". Une fille m'a sauvée en me disant : "Arrête !". Il faut faire sa route, se mettre des oeillères et regarder devant. Un artiste est hyper exposé donc s'il s'expose lui-même c'est la fin.

Certains veulent faire oublier l'étiquette "passé à la télé". Et toi ?

Honnêtement, non. Peut-être que si je fais carrière et que dans 30 ans on m'en parle encore, cela commencera peut-être à me saouler un petit peu. Ma mère est de 1933 et il y avait déjà des télé-crochets. Je n'ai aucune honte.

Tu gardes un regard sur l'émission ?

Oui je regarde et c'est là que je me rends compte que c'est dur. Que les mentalités évoluent, que ce que les gens aiment pendant l'émission n'est pas forcément ce qu'ils aiment après.

Pour terminer cette interview, un petit mot pour les lecteurs de votre portail ?

Il faut faire sa route, regarder le but qu'on s'est fixé et ne pas regarder dans le rétroviseur. Il faut avancer, ne pas regarder à droite à gauche. Je dis juste : "Je ne sais pas comment j'y vais mais j'y vais. Si on se rend compte de tout ce qui se passe autour, ce n'est pas possible."

Merci beaucoup Miss Dominique d'avoir répondu à nos questions, on rappelle que ton album "Si je n'étais pas moi" est dans les bacs et que tu seras sur la scène de l'Alhambra le 25 juin prochain. Vous pouvez réserver vos places en cliquant ici !

Vous pouvez aussi gagner son second opus en participant à notre concours !

Références :

Site officiel de Miss Dominique !
Blog officiel de Miss Dominique !

Pour en savoir plus sur Miss Dominique :

Vous avez la parole

BRAVO POUR L\'INTERVIEW.POUVONS NOUS SAVOIR SI MISS DOMINIQUE FERA UNE TOURNEE ET QUAND PASSERA T elle a lyon
PHIL | 25/07/2009, à 18:32
Donner votre avis sur le sujet

La rédaction vous recommande

| Musique
85j | 0 | 1265
| Musique
149j | 0 | 7069
| Musique
183j | 0 | 1479
| Musique
188j | 0 | 1387
| Musique
189j | 0 | 1333
| Musique
195j | 0 | 9020
| Musique
212j | 0 | 1967
| Musique
217j | 0 | 1636
| Musique
233j | 0 | 1233
| Musique
239j | 0 | 1389
| Littérature
251j | 0 | 1505
| Musique
261j | 0 | 950
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
3nity
| Musique
3473j | 0 | 1151
Grégoire
| Musique
2397j | 0 | 4598
Dracula l'amour plus fort que la mort
| Musique
2254j | 3 | 6793
Cylia
| Musique
3044j | 9 | 1292
Loane
| Musique
2226j | 0 | 1417

Page générée en 0.323 secondes.