35 passionnés en ligne
Interview
Interview de Sofia Mestari
Paru le 26/05/2011 à 11:42

Née à Casablanca, Sofia Mestari continue de se consacrer entièrement à la musique, sa passion, et nous revient plus que productive avec un quatrième album intitulé A la croisé des chemins. Après un retrait de la scène musicale, la douce et talentueuse chanteuse est de retour avec un album dont elle seule a la recette. Une voix unique, puissante et subtile, tels sont les ingrédients secrets, parait-il. Elle nous en parle à travers son interview.

Bonjour Sofia et bienvenue sur votre portail. Ton 4ème album est sorti: dans quel état d'esprit te trouves-tu ?

Je suis ravie et très fière de ce nouvel album A la croisée des chemins. C'est pour moi une continuité des albums précédents. C'est vrai que sur cet album là, il y a une différence fondamentale qu'on appelle la maturité. J'ai fait des rencontres, on m'a présenté des gens, des artistes d'exception qui ont su parfaitement reproduire mélodiquement et sur le papier ce que j'avais envie de dire. Je suis très fière de cet album et je peux dire qu'il est moi à 100 %.

Comment se passe ton travail avec tes auteurs ?

Je leur donne des thèmes. Je suis co-compositeur d'un morceau sur cet abum, Vole au temps. C'est un travail intimiste avec des entrevues où je me dévoile un peu ... Les auteurs sont avant tout des amis et je les remercie de m'avoir fait confiance et inversement.

On retrouve dans l'album des chansons d'amour et des chansons tournées vers l'humain. Est-ce important pour toi de dévoiler ces deux facettes ?

C'est très important. Quand on a ce vecteur de la musique, il est important de transmettre des petites choses. Ce qui me dirige, ce qui me fait respirer, c'est la musique, l'amour de l'autre... Je peux parler de cette heure et demie de concert que l'on donne en tant qu'artiste où l'on est complètement nu et que l'on est là pour transmettre de manière la plus pudique. Sans démagogie aucune, j'essaie d'apporter ma petite pierre à l'édifice et d'apaiser quelques coeurs.

L'espoir et la volonté sont des thèmes récurrents sur l'album. Une volonté de porter un message ?

Apaiser les coeurs de ceux qui auront tendu l'oreille. Ce n'est pas de l'intrusion dans la vie d'autrui mais un acte généreux de partage. Ce sont des histoires autobiographiques, pour la plupart des textes de l'album, car je ne pourrai pas chanter des choses que je n'arrive pas à sentir ou que je n'ai pas vécues. Ce sont des histoires de vie qui me permettent d'aller vers l'autre et d'entrer en communion avec l'autre.

Présenter tes nouveaux morceaux sur scène : une nouvelle vie pour tes titres ?

C'est une vie déjà car ils sont tous récents, tous nouveaux. Je suis très fière de chaque morceau que je suis allée vraiment chercher cette fois-ci chez les différents auteurs-compositeurs. Je connais chaque note de chaque morceau. C'est vraiment une grande fierté de pouvoir les présenter même s'il y a encore du trac, de l'appréhension. Ce sont de nouveaux bébés à accompagner, à découvrir. Je suis très contente. En plus, je suis accompagnée par des musiciens formidables qui sont pour la plupart des amis et des gens d'exception.

Dans Je suis, tu parles de notre impuissance face à la misère. De ton côté, tu réponds souvent présente pour aider des associations caritatives. Est-ce normale pour toi d'uitliser ta notoriété à des fins caritatives ?

Ce serait présomptueux de dire cela mais pour moi, c'est un acte naturel sans démagogie. Je suis originaire du Maroc où la misère n'est pas plus dense qu'ici mais juste différente. En France, on a affaire à beaucoup trop de gens qui sont en grosse difficulté sans parler de la maladie. Et quand ce sont pour des enfants, je ne réfléchis même pas. C'est un sentiment naturel. Tant que je pourrai chanter, encore une fois, pour apaiser quelques coeurs, j'irai sans aucune hésitation.

Sur l'album, tu chantes en duo avec Jean-François Berbardini du groupe I Muvrini. Comment s'est passée cette rencontre ?

Jean-François Bernardini est un artiste avec un grand A. J'ai eu la chance de faire sa première partie l'été dernier à Toulouse. J'ai toujours été fan de ce groupe et de la polyphonie, de ce mélange de voix. J'ai osé prendre mon téléphone quelques mois après pour tout simplement me jeter à l'eau et lui faire la proposition de reprendre un morceau de son répertoire, Tu me manques, que j'avais adoré en concert. C'est donc devenu la cerise sur le gâteau et il collabore très peu. Il a juste fait un duo avec Sting donc c'est un énorme honneur.

Pour terminer, un dernier mot pour nos lecteurs ?

Rendez-vous sur les routes de France cet été. je vais aller à leur rencontre et j'espère qu'ils seront présents. J'espère que cet album leur parlera car cet album n'est que sincérité, amour et espoir.

Merci Sofia d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. On rappelle que ton quatrième album A la croisée des chemins est toujours disponible et qu'elle sera en concert sur les routes de France cet été.

Références :

MySpace officiel de Sofia Mestari !

Découvrez le titre En toi extrait de A la croisée des chemins :

Pour en savoir plus sur Sofia Mestari :

Vous avez la parole

http://la-vie-en-entier.blogspot.com
MestariB | 15/03/2012, à 12:45
Donner votre avis sur le sujet

La rédaction vous recommande

| Musique
26j | 0 | 943
| Musique
90j | 0 | 6427
| Musique
124j | 0 | 1052
| Musique
129j | 0 | 917
| Musique
130j | 0 | 1007
| Musique
136j | 0 | 8023
| Musique
153j | 0 | 1439
| Musique
158j | 0 | 1276
| Musique
174j | 0 | 1039
| Musique
180j | 0 | 1215
| Littérature
192j | 0 | 1237
| Musique
202j | 0 | 795
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Ludo Pin
| Musique
2432j | 0 | 846
La Fille d'Octobre
| Musique
2960j | 5 | 2409
Henry-Jean Servat
| Loisirs
1894j | 0 | 2051
Elisa Tovati
| Musique
2139j | 1 | 2439
Puggy
| Musique
2614j | 0 | 3569

Page générée en 0.336 secondes.