16 passionnés en ligne
Interview
Interview de Tonie Behar
Paru le 28/06/2013 à 00:34

Souvenez vous il y a quelques semaines nous vous avons fait découvrir le très agréable roman Grands Boulevards. Et à l'occasion de sa sortie, son auteure Tonie Behar nous a accordé une interview et a répondu à quelques unes de nos questions. Découvrez donc un peu plus la bloggeuse et spécialiste de la comédie romantique.

Bonjour Tonie Behar et bienvenue sur PTiTBLoG, pourriez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis auteure, bloggeuse et spécialiste de la comédie romantique. C’est le genre de roman que j’écris et que je dévore à la fois. Je suis sujette à des addictions contemporaines pour les séries, les boots à talons, Facebook, mon iPhone et mon frigo, addictions que je tente de soigner en écrivant des romans. Mon 4ème opus, Grands Boulevards, vient de paraître chez JC Lattès.

Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ce roman ?

Un roman, c’est comme un puzzle. J’assemble plusieurs choses dont j’ai envie de parler. Ma meilleure amie a vécu un temps en colocation avec son père et son neveu, et ça m’a semblé une situation intéressante à exploiter, parce que c’est à la fois atypique, joyeux et chaleureux. J’ai évidemment imaginé une belle love story. Et puis j’ai eu envie de situer cette histoire sur les grands boulevards, car on a oublié l’importance considérable qu’ils ont eue dans l’histoire de Paris. Jusqu’au milieu du XXe siècle, c’était vraiment «the place to be». Ils ont été le symbole de Paris avant d’être détrônés par la Tour Eiffel. Si on lit Balzac, Zola, Maupassant, Musset, Proust… tout se passait là. Il suffit de lever le nez pour découvrir qu’ils sont jalonnés de merveilles architecturales. Aujourd’hui, c’est le quartier des restaurants, des bars, des cinémas, des théâtres. C’est notre Broadway à nous !

Dans Grands Boulevards nous rencontrons pas mal de personnages assez atypiques (la vendeuse de sextoys et ses apéros coquins, le jeune et beau voisin qui fait craquer toutes les femmes de l’immeuble, le papy amateur de poker…). D’où vous est venue cette inspiration ? De connaissances ? De personnes croisées ?

J’avoue que je me suis beaucoup inspiré de la configuration de mon propre immeuble : la cour, l’escalier A et L’escalier B, la boutique de sex toys etc. Pour ce qui est des personnages et des situations, j’ai toujours les yeux et les oreilles ouverts et je pioche sans remords dans tout ce qui se passe autour de moi ! Et puis évidemment je laisse libre court à mon imagination !

Dans votre roman Facebook a un rôle important. Quel rapport avez-vous avec les réseaux sociaux ?

Totalement addictif. Je suis le genre de fille qui poste plusieurs fois par jour, qui vérifie compulsivement le nombre de like sur Facebook, qui découvre les infos sur Twitter et qui ne sait plus ce qu’est une télé.

Dans votre livre les voisins s’apprécient, s’ignorent, se font la guerre ou se croisent simplement en échangeant un «bonjour, bonsoir». Quel genre de voisine pensez-vous être ?

J’ai la chance d’avoir des voisins adorables et très faciles à vivre. J’ai beaucoup d’indulgence pour le bruit et les fêtes donc je pense être une voisine assez cool. Avec une amie voisine, nous avons même réussi à former un couple lors d’un apéro de voisins entre un kiné et une attachée de presse de cinéma !  

Au travers de Grands Boulevards on ressent vraiment que vous appréciez ce coin de Paris. Y a-t-il d’autres endroits, pays ou villes, que vous appréciez tout autant et qui pourraient vous inspirer un ou d’autres romans ?

Je suis née à Istanbul, j’ai un passeport italien et un diplôme américain et j’adore voyager. Mais on ne parle bien que de ce qu’on connait, et moi, ce que je connais bien, c’est Paris !

Quel genre de lectrice êtes vous ? Quels auteurs et genres littéraires appréciez vous ?

La lecture est ma première passion, avant l’écriture. Je suis une lectrice éperdue. Quand je plonge dans un livre, il est très difficile de m’en extraire ! La lecture est une drogue dangereuse qui me tient très éloignée des réalités de la vie. J’aime surtout les romans, de toutes sortes. J’ai des goûts éclectiques, avec une tendresse pour le XIXe siècle français, une curiosité pour le XIXe anglais et une forte attraction pour le XXe siècle américain. En marge de cette littérature «respectable», j’ai développé une passion un peu honteuse mais jamais démentie pour les romans sentimentaux, dont on ne dira jamais assez le bien qu’ils font au moral !

Grands Boulevards n’est pas votre premier roman, vous en comptez déjà trois à votre actif. Avez vous une routine en matière d'écriture, êtes vous plutôt du matin ou du soir ? Travaillez-vous dans le silence ou avec de la musique ? Travaillez-vous toujours dans le même lieu ou écrivez-vous un peu "partout" ?

Je travaille soit chez moi, soit dans un cyber café situé tout près des grands boulevards. Je m’isole de tout en écoutant de la musique avec un casque. Je concocte une longue playlist pour chacun de mes romans, et je l’écoute en écrivant.

Avez-vous un dernier mot à adresser à vos lecteurs ?

Je leur donne rendez-vous le 4 juillet à partir de 19 heures au Grand Rex, car nous organisons une rencontre-signature. Je suis très heureuse de pouvoir rencontrer mes lecteurs dans ce lieu magnifique et emblématique des grands boulevards.

Merci Tonie d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Rappelons que votre roman Grands Boulevards est toujours disponible aux Editions JC Lattés. Nous vous invitions à découvrir le roman Grands Boulevards au plus vite et à participer à la rencontre-signature qui aura lieu au Grand Rex le jeudi 4 juillet dès 19 heures.

Références :

Site officiel de Tonie Behar !
Page Facebook officielle de Tonie Behar !
Compte Twitter officiel de Tonie Behar !
 

Vous avez la parole

Merci Marion pour ce coup de projecteur !
TonieBehar | 28/06/2013, à 17:39
Donner votre avis sur le sujet
chouette interview ! Bravo marion !
meuhsister | 28/06/2013, à 11:26
Donner votre avis sur le sujet

La rédaction vous recommande

| Musique
57j | 0 | 1134
| Musique
121j | 0 | 6770
| Musique
155j | 0 | 1247
| Musique
160j | 0 | 1209
| Musique
161j | 0 | 1204
| Musique
167j | 0 | 8684
| Musique
184j | 0 | 1767
| Musique
189j | 0 | 1467
| Musique
205j | 0 | 1130
| Musique
211j | 0 | 1300
| Littérature
223j | 0 | 1326
| Musique
233j | 0 | 864
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Dab Rozer
| Musique
837j | 0 | 1549
Christophe Cirillo
| Musique
1930j | 0 | 1124
Séverin
| Musique
1785j | 0 | 742
Koxie
| Musique
3320j | 2 | 1015
Rose
| Musique
1436j | 0 | 2582

Page générée en 0.484 secondes.