35 passionnés en ligne
News
Comédies musicales anglo-saxonnes : analyse d'un succès en France
Paru le 12/01/2017 (mis à jour à 13:04:00)

En 2016, un nombre impressionnant de comédies musicales se sont partagé l'affiche à Paris. Si 2017 ne devrait pas être en reste, force est de constater que la programmation fera plus que jamais la part belle aux grands classiques made in Broadway et West End, de West Side Story à Jersey Boys en passant par Grease. Succès assuré...

Elle semble loin, l'époque où le public français boudait les comédies musicales et où la seule solution pour en profiter était de se ruiner en billets d'avion et de train direction Broadway et le West End. En 2016, ce ne sont en effet pas moins d'une dizaine de musicals qui se sont bousculés sur les scènes des théâtres parisiens, prouvant que l'hexagone avait presque définitivement adopté cette culture venue tout droit de Londres et de New York… sans toutefois l'avoir totalement faite sienne.

En effet, malgré cette nouvelle impulsion, ce sont toujours les productions anglo-saxonnes qui tiennent le haut du pavé en France et qui attirent le plus de monde dans les salles. Les grands classiques, surtout, forts de leur renommée et d'un succès qui ne s'est jamais démenti outre-Manche et outre-Atlantique. Pour preuve, les retours en fanfare en 2017 de West Side Story, qui fêtera alors le 60e anniversaire de sa création (du 12 octobre au 12 novembre 2017 à la Seine Musicale, sur l'Ile Seguin), et de Grease, qui fera la réouverture du Théâtre Mogador à partir du 28 septembre 2017 à défaut du mythique Fantôme de l'Opéra. Mais aussi Priscilla Folle du Désert, ou encore Jersey Boys.

Pourtant, ce ne sont pas les idées qui manquent en France. Depuis le début de l'automne 2016, nous avons notamment pu assister à l'émergence de spectacles musicaux de qualité, à l'instar de l'opéra rock Le Rouge et le Noir, à l'affiche du Palace depuis le 29 septembre dernier et qui vivra son dernier baisser de rideau le 29 janvier prochain, ou encore d'Oliver Twist, programmé à la salle Gaveau depuis le 23 septembre 2016. Mais la seule dont les billets se sont vendus comme des petits pains et qui s'est attirée les faveurs unanimes des critiques même les plus élitistes, c'est le grand classique de Broadway 42nd Street, qui a élu domicile au Théâtre du Châtelet en novembre dernier.

Deux poids, deux mesures qui s'expliquent assez aisément : outre le fait qu'elle soit une référence en la matière, 42nd Street s'est jouée en version originale surtitrée, comme la plupart des comédies musicales programmées au Châtelet. De quoi attirer un grand nombre de touristes pas toujours familiers de la langue française. L'anglais, langue universelle, met en revanche tout le monde d'accord. Gageons que West Side Story, qui sera également jouée en anglais, drainera elle aussi encore une fois les foules. Mais cela ne fait pas tout ; les comédies musicales d'origine anglo-saxonne importées en France par Stage Entertainment par exemple, qui se jouent depuis quelques années au théâtre Mogador et peuvent se targuer d'avoir connu une longévité assez rare pour des spectacles à l'affiche dans les salles parisiennes, ont toutes été adaptées en français. Mais leur production léchée, digne des plus grands musicals de Broadway et du West End, et le fait qu'elles étaient également des classiques (Le Roi Lion, Mamma Mia, Cats, Le Bal des Vampires,…) ont beaucoup joué en leur faveur.

Alors, peut-on dans ce cas remettre en question la qualité des productions originales françaises ? Oui et non. Car si certains spectacles, misant davantage sur un budget colossal ou sur la notoriété que leur apportera le nom d'une vedette de la chanson en haut de l'affiche plutôt que sur de bonnes chansons et un livret qui tient la route, sont effectivement de bien piètre facture, d'autres sont de grande qualité. Et parfois, cette qualité paye puisqu'un spectacle tel que Les Dix Commandements ou encore Notre-Dame de Paris, fort de quelques 11 millions de spectateurs à travers le monde, a connu un retour couronné de succès et fait salle comble à Paris fin 2016. Le spectacle entame même cette année une grande tournée à travers l'hexagone, alors qu'en face, un show comme Timéo a du annuler sans faire de bruit la totalité d'une tournée pourtant annoncée en grande pompe… Bien sûr, d'aucuns diront que Notre-Dame de Paris, à l'origine du retour de flamme des comédies musicales en France au début des années 2000, est surtout porté par le fait qu'il est aujourd'hui gravé dans l'inconscient collectif et dans les souvenirs de bon nombre des trentenaires d'aujourd'hui. Mais c'est aussi et surtout un très bon spectacle.

Pour s'assurer le succès, les productions françaises suivent désormais à peu près toutes le même schéma : des singles formatés pour passer en radio et à la télévision, et des rôles principaux piochés directement dans de célèbres émissions de télé-crochet, nouveau vivier géant pour les équipes de casting. On mise sur du "vu à la télé" et du "entendu à la radio", en somme, plus que sur les artistes pluridisciplinaires et les chansons créées simplement pour dérouler l'histoire propres aux comédies musicales anglo-saxonnes. C'est pourquoi certains puristes crient aujourd'hui au scandale lorsque l'on ose appeler certaines productions françaises "comédies musicales". Pour eux, ce ne sont rien d'autre que des spectacles musicaux de plus ou moins bonne qualité. Et avec les réseaux sociaux et une critique aujourd'hui devenue aisée et diffusée à grande échelle, on devine que certains peuvent se laisser influencer par certains jugements et bouder certains spectacles cloués au pilori du bon goût.

La barrière de la langue, la qualité en dents de scie des nouvelles créations françaises et la différence notoire de culture entre musicals français et anglo-saxons, qui attirent un public assez différent, sont donc autant d'éléments pouvant expliquer la prédominance et le succès des grands classiques de la comédie musicale anglo-saxonne en France. Ajoutons à cela un public toujours avide de venir applaudir des refrains qu'il connaît par cœur, à l'instar de "You're The One That I Want"  de Grease ou encore "America" de West Side Story, et tout y sera ou presque. Mais entre nous… n'y a-t-il pas aussi parfois du bon à prendre des risques ?

Vous avez la parole

La rédaction vous recommande

| Théâtre
La comédie musicale tirée du célèbre film de 1933 King Kong débarquera au Shubert Theatre...
17j | 0 | 550
| Théâtre
Les Trophées de la Comédie Musicale, une toute nouvelle initiative qui se propose de récompenser le...
24j | 0 | 985
| Théâtre
La plus lugubre et déjantée des familles investira le théâtre du Palace à partir du 15...
38j | 0 | 1502
| Théâtre
A partir de septembre 2017, la société de de spectacles et d'événements Dragone donnera le...
51j | 0 | 1009
| Théâtre
Le célèbre conte musical de Philippe Chatel, Emilie Jolie, fait peau neuve dans une nouvelle version qui sera...
60j | 0 | 1064
| Théâtre
Cela fait depuis plus d'un an que le projet A Cuba Libre a été présenté à Paris, sans...
63j | 0 | 788
| Théâtre
Avis de grand froid ! Les studios Disney ont annoncé l'adaptation de La Reine des Neiges en comédie...
64j | 0 | 769
| Théâtre
Monica, Ross, Rachel, Joey, Phoebe et Chandler à nouveau réunis ? Oui, mais sur scène...
70j | 0 | 1085
| Théâtre
La fin de l'année 2017 sera encore très "musicals" ou ne sera pas ! Dès le mois de...
77j | 0 | 1817
| Théâtre
La liste des nommés pour la 29ème cérémonie des Molières a été...
85j | 0 | 1236

A lire également

| Musique
Le chanteur Hervé Vilard entamera ses "dernières" l'an prochain avec, notamment, un point...
17j | 0 | 1578
| Théâtre
La comédie musicale tirée du célèbre film de 1933 King Kong débarquera au Shubert Theatre...
17j | 0 | 550
| Loisirs
La ville de Paris a honoré la mémoire de l’artiste Coccinelle, qui fut la première...
24j | 0 | 985
| Théâtre
Les Trophées de la Comédie Musicale, une toute nouvelle initiative qui se propose de récompenser le...
24j | 0 | 985
| Cinéma
Aussi riche de grandes stars que de films coup de cœur, cette année le Festival de Cannes a tenu toutes ses...
24j | 0 | 891
Buzz culturel
LE COIN DES INTERVIEWS
Grégori Baquet
| Télévision
3352j | 3 | 6340
Anne Roumanoff
| Humour
696j | 0 | 1401
Moongaï
| Musique
1493j | 1 | 934
Orange RockCorps
| Musique
1439j | 0 | 977
Nathan
| Musique
1089j | 0 | 743

Page générée en 0.775 secondes.